Tag Archives: wine box

  • La chronique du prof - Comment boire moins mais mieux ?

    Toujours moins, mais de mieux en mieux, comment faut-il acheter son vin en 2020 ?

    Cette semaine, l’équipe box vin de My Vitibox laisse la plume à Frédéric Vigroux, auteur et formateur spécialiste du vin chez Prodégustation qui nous livre quelques conseils avisés.

    Avec une consommation moyenne atteignant péniblement les 50 L de vin / an / habitant en France, contre près de 100 L/ an dans les années 1960, il est clair que le buveur des années 2020 étouffe moins de pierrots que ses grands-parents ! Mais il dépense une somme d’argent plus conséquente, il boit donc moins, mais mieux. Et pour boire encore mieux, il faut encore faire quelques petits efforts.

    Pour poursuivre cet élan vers le « mieux », notion toujours très subjective, je vous propose de nous pencher sur quelques résolutions à prendre pour être dans l’air du temps et apprécier davantage les quilles que vous achèterez cette année.

    Variez les plaisirs

    Boire mieux suppose de boire en appréciant davantage, pour ce faire, rien de tel que de comparer les différents vins que vous achetez. Variez donc les plaisirs, ne tombez pas dans le piège de blacklister des appellations que vous a fait découvrir un beau-père au goût discutable et repartez à la découverte de votre goût, comparez pour apprendre, ne vous reposez pas. Pour ma part, quelle surprise d’avoir redécouvert les vins de Savoie cet hiver chez mon ami le talentueux Nicolas du domaine des côtes rousses ! Pensez aussi à des appellations qu’on oublie parce que parfois considérées comme un peu vieillotte alors que les vins produits sont merveilleux : Sauternes (avec du roquefort plutôt que du foie gras), ou des Cahors, ou des Madiran.

    Ne vous contentez pas de lire, apprenez

    Oui, je prêche pour ma paroisse, j’assume. Mais quel bonheur de passer quelques jours à débattre sur des idées préconçues, à parler avec quelqu’un qui a lui aussi adoré ce vin, qui connait ce domaine, ou qui au contraire, n’avait jamais entendu parler des vins allemands et pensait que le porto était un « vin cuit ». Inscrivez-vous à un cours, ouvrez des livres, et amusez-vous ! Ne vous reposez pas sur vos connaissances et apprenez quel bel univers se cache sous les bouchons italiens !

    Faites-vous un peu de mal, lâchez quelques euros de plus.

    Quitte à boire moins mais mieux, alors autant lâcher quelques euros de plus chez votre caviste. Sans tomber dans les excès arrogants des tarifs de certains producteurs, n’hésitez pas à mettre un peu plus d’argent pour vous offrir des vins bien travaillés issus de producteurs responsables, plutôt que de boire des vins à prix faibles qui ne donnent qu’un plaisir aussi court que leur longueur en bouche. Pour un budget de 10 à 12 EUR, on commence à trouver des vins qui donnent du plaisir, demandez à votre caviste préféré des conseils plutôt que de mettre un peu au hasard, et sur la base d’une médaille en or douteuse, une bouteille médiocre dans votre chariot lourd.

  • LES CREPES C’EST BON, AVEC DU BON VIN C’EST MIEUX !

    Aujourd’hui c’est le jour tant attendu par petits et grands. Le jour propice qui permet de se goinfrer de crêpes, qu’elles soient sucrées ou salées elles sont adorées.

    Alors aujourd’hui My Vitibox, spécialiste de la box vin s’est alliée à Prodégustation, leader des cours oenologie en France pour vous livrer les secrets des accords mets et vins.

    Manger des crêpes le 2 février trouve ses origines dans les fêtes païennes. A l'époque, la Chandeleur faisait référence à la fertilité de la terre. Les paysans avaient ainsi pris pour habitude de cuisiner des crêpes avec la farine excédentaire de l'année passée.

    Ça c’était pour la petite histoire, mais je sais que ce qui intéresse les plus grands c’est de savoir avec quels vins associer ce plat qui met toute la famille d’accord.

    Avec ma crêpe salée

    L’accord peut varier selon les goûts de chacun. Plusieurs accords pourraient être privilégiés pour une crêpe salée.

    Si on peut vous donner un conseil utile, ne surtout pas déguster les crêpes avec un vin fort, cela risquerait de prendre le dessus sur votre assiette et écraserait le goût des aliments ajoutés à la crêpe.

    C’est pourquoi, nous vous proposons le Beaujolais du Domaine des Nugues qui saura s’adapter parfaitement à votre recette. Sa souplesse et ses tanins délicats vous séduiront avec beaucoup de fraîcheur.

    Et avec ma crêpe sucrée ?

    Pâte à tartiner, confiture, chocolat, sirop d’érable, tout est bon pour tartiner sa crêpe ! Mais quel vin associer avec ma touche sucrée finale ?

    Notre équipe préconise qu’il n’y a rien de mieux qu’un vin blanc aux arômes fruités.

    Pour ça, le Grillo 2016, IGT Terre Siciliane, aux arômes de fleur d’amandier, de pamplemousse, de citron, de pêche et d’abricot s’associera parfaitement avec votre crêpe gourmande. Tous les arômes fruités apporteront de la légèreté au dessert qui peut parfois être lourd de par sa garniture.

    C’est maintenant l’heure de vous régaler !

    Vous voulez en savoir plus ? L’équipe My Vitibox vous emmène chez Prodégustation, leader en formation oenologie en France pour participer à un cours oenologie hors du commun. Cours oenologie Paris, Bordeaux, Lyon... une fois par mois Prodégustation vous invite à découvrir des accords gourmands entre mets et vins le temps d’un dîner convivial dans un de nos restaurants coup de cœur et en compagnie d’un formateur-sommelier... et pourquoi pas même un cours WSET pour les plus passionnés : partagez un moment hors du commun et optez pour un voyage gustatif des plus raffiné !

  • QUELS VINS PRIVILEGIER POUR UNE TARTIFLETTE ?

     

    La saison des tartiflettes est encore ouverte. Même si pour les plus gourmands on sait que c’est toute l’année !

    Alors aujourd’hui My Vitibox, spécialiste de la box vin s’est alliée à Prodégustation, leader des cours oenologie en France pour vous livrer les secrets des accords mets et vins.

    Cette recette inspirée de la traditionnelle cuisine savoyarde fait l’unanimité auprès des Français. Mais si on remplaçait le verre d’eau par un verre de vin pour encore plus de plaisir ? Quels seraient les vins à associer ?

     

    Domaine Bersan 2017 – Bourgogne Aligoté

    La richesse de la tartiflette et sa saveur doit être associée un vin très aromatique. Ce blanc aux arômes fruités et gourmands est une addition parfaite car il possède une puissance suffisante pour exister au côté de ce plat rustique. Un vin frais qui permettra de contraster avec la générosité du fromage présent.

    Il peut tout autant être ingurgité qu’ajouté à la préparation pour un plat plus goûtu et parfumé.

     

    Domaine des Nugues 2018 – Beaujollais-Villages

    Intense en arôme de fruits et d’épices, sa souplesse en bouche est portée par des tanins délicats mais bien présents qui séduisent par beaucoup de fraîcheur. Avec un plat savoureux rien ne vaut un vin léger et équilibré. Il apportera une certaine élégance au repas. Les arômes de poivre et de café pourront apporter du caractère à l’ensemble du plat.

     

    Vous êtes curieux ? L’équipe My Vitibox vous emmène chez Prodégustation, leader en formation oenologie en France pour participer à un cours oenologie hors du commun. Cours oenologie Paris, Bordeaux, Lyon... une fois par mois Prodégustation vous invite à découvrir des accords gourmands entre mets et vins le temps d’un dîner convivial dans un de nos restaurants coup de cœur et en compagnie d’un formateur-sommelier... et pourquoi pas même un cours WSET pour les plus passionnés : partagez un moment hors du commun et optez pour un voyage gustatif des plus raffiné !

  • Le vin est-il un aphrodisiaque ?

    Le vin est-il un aphrodisiaque ?

    Boire du vin pourrait vous faire rencontrer Aphrodite et ses Erotes !

    Reconnu depuis des millénaires comme symbole de séduction et des plaisirs de la chair, le vin possèderait des vertus aphrodisiaques qui pourraient faire sauter des verrous et favoriser les rapprochements amoureux. C’est du moins ce qu’a montré une étude de 2013 menée par l’université de Florence, en Italie, sur 788 femmes âgées de 18 à 50 ans.

    L’alcool agit en effet sur les récepteurs du cerveau qui ont pour fonction de déclencher la production des hormones du bonheur et du plaisir : dopamine, sérotonine et endorphine.

    De plus, le vin, en particulier le vin rouge et le champagne, augmente le flux sanguin dans les zones érogènes des partenaires, ce qui déclenche désinhibition et désir sexuel. Boire deux verres de vin rouge par jour stimulerait les œstrogènes (hormone sexuelle femelle primaire) des consommatrices, ce qui améliorerait leur désir. Pour les hommes, cela permettrait une nette augmentation de testostérone, ce qui améliorerait leurs performances au lit.

    On comprend mieux pourquoi apparaît toujours une bouteille de champagne dans les moments de volupté de James Bond… !

    Pour aller plus loin, on vous a trouvé une petite recette de cocktail aphrodisiaque à base de vin :

    Ingrédients :

    • 50cl de vin blanc sec
    • 25cl de cognac
    • 1 gousse de vanille
    • 25g de cannelle en bâton
    • 35g de gingembre râpé
    • 2 cuil. à soupe de miel liquide

     

    Mélangez le vin, la gousse de vanille, la cannelle et le gingembre et laissez reposer 48 heures.

    Ajoutez le cognac et le miel.

    Mélangez, filtrez et amusez-vous bien !

  • Nous avons testé le vin bleu !

     

    Resized_IMG_20180928_194120_748001 (1)

    Vous en avez peut-être entendu parler cet été, le vin bleu a débarqué en France ! Après avoir lu divers avis à ce sujet, l'équipe My Vitibox a décidé d'en commander une bouteille pour se faire une idée. Mais avant de vous parler de notre petite expérience, faisons le point sur ce breuvage à part.

    Mais dis-donc, d'où vient ce fameux vin bleu ?  

    Produit à l'origine en Andalousie, dans le sud de l'Espagne, le vin bleu est arrivé en France l'été dernier par l'intermédiaire d'une entreprise basée à Sète. Baptisé le Vindigo (petit jeu de mot entre vin et indigo), il se veut 100% naturel et produit avec du Chardonnay blanc. Pourtant, le vin bleu ne fait pas l’unanimité.

    Une innovation œnologique ou un simple coup marketing ? 

    René le Bail, à l'origine de l'arrivée de ce phénomène en France, explique la couleur de son vin par la macération du cépage dans des peaux de raisins noirs, assurant qu'il n'y a pas d'autres produits ou colorants ajoutés. Cependant, certains chercheurs de l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) ont émis certains doutes sur l'aspect naturel du vin. Ainsi, le processus de fabrication fait l'objet de différents débats sur le fait d'appeler ce produit un vin ou non. Quoiqu'il en soit, nous avons voulu tester ce fameux Vindigo.

    Et du coup ça donne quoi ?

    Lors du déballage de notre paquet, la superbe couleur du vin nous a rappelé celle du Curaçao. En bouche, des arômes d'agrumes, de pomme et de mangue étaient présents, avec une acidité vive et un faible taux d'alcool en même temps. C'est un vin facile à boire, trop acide à notre goût cependant. Les plus curieux d'entre vous peuvent essayer si le cœur leur en dit !

  • Comment marier des fajitas avec du vin ?

    FAJITAS 4-1

    Mets tex-mex emblématique, les fajitas ont la particularité de pouvoir être composées de différentes manières. Traditionnellement préparées avec du bœuf, elles peuvent aujourd’hui être à base de poulet, de lapin, ou même exclusivement de légumes et d’épices. Chacun peut composer comme il veut sa fajita, d’où la popularité de ce plat. Les possibilités sont donc multiples, ce qui peut compliquer la tâche lors de la sélection du vin. Mais pas d’inquiétude ! My Vitibox fait le point sur le sujet.

    Pour les fajitas à base de poulet

    Les fajitas au poulet peuvent être dégustées avec différents types de vins. Le poulet est à considérer comme une viande maigre dans notre cas,  la peau étant absente. Vous pouvez choisir un vin blanc sec et léger sachant s’accommoder à la fois avec la finesse de la viande et avec les poivrons, ceux-ci étant quasiment incontournables dans les fajitas. Le Kaléidoscope 2016 est adapté pour cette situation. Son faible niveau de sucre et sa légèreté accompagneront à merveille le poulet, et ses arômes de miel sublimeront les poivrons.  Il est également possible de miser sur un vin rouge, à condition qu’il soit peu tannique, peu alcoolisé et fruité afin de ne pas écraser le goût du poulet. Le Champs Vallin 2015 est tout indiqué ; sa légèreté, ses arômes de fruits rouges intenses ainsi que ses tannins souples sauront s’adapter au poulet et aux poivrons.

    Pour les fajitas à base de bœuf

    Lorsqu’elles sont composées de bœuf, les fajitas appellent plus un vin rouge plus structuré et avec plus de corps, cette viande ayant un goût plus prononcé que le poulet. Un Côtes du Rhône rouge  est l’idéal dans ce cas de figure. Ce type de vin est plus riche en alcool et assez tannique pour s’équilibrer avec l’intensité du bœuf.

    Pour les fajitas à base de lapin

    Si vous optez pour du lapin pour composer vos fajitas, il faut avoir en tête que vous avez une viande blanche moins intense que le bœuf. Mais sa chair est plus goûteuse que celle du poulet. Il peut donc se déguster avec un vin blanc sec avec plus de corps. En choisissant l’Adamo 2017, qui est à la fois très faible en sucre et riche en alcool, vous aurez exactement ce qu’il vous faut.

    Pour les fajitas « veggie »

    Les fajitas peuvent également se faire sans viande ! En ajoutant des légumes et des épices au reste des composants, nous pouvons les déguster pleinement tout en se passant de viande. Mais attention ; dans cette situation, les épices sont plus présentes et leur combinaison avec un vin rouge tannique donnerait une sensation désagréable de sécheresse en bouche. Il vaut mieux miser sur un vin blanc sec et assez acide comme le Renaissance 2015, un Riesling minéral et avec des notes d’agrumes qui sauront s’accommoder aux épices sans se faire écraser par leur goût.

  • Rosé : Comment fait-on votre boisson d’été préférée ?

    Rosé Comment fait-on votre boisson d’été préférée ?

    Chez My Vitibox, on aime les petites pépites que nous vous faisons découvrir au fil des box. Aujourd’hui, nous voulons vous en apprendre plus et vous faire découvrir le processus de vinification d’un vin rosé. Vous serez incollable sur le sujet et vous pourrez épater vos amis lors de vos barbecues d’été !

    Le rosé, boisson phare de votre été, possède une large palette de teintes allant de la couleur litchi jusqu’à cerise, en passant par des teintes abricot. Cette caractéristique diffère selon la technique de transformation du raisin utilisée. Deux méthodes de production s’offrent au vigneron : la saignée et le pressurage.

    La saignée

    C’est la pratique la plus ancienne des deux. Cette technique consiste à séparer le jus des parties solides. La vendange est mise en macération, comme pour élaborer un vin rouge. Puis, on réalise la saignée 12 à 24 heures après cette macération. On coule une partie du jus, le reste de la cuve servant généralement à élaborer du vin rouge. Cela laisse le temps au jus de légèrement se colorer pour une robe allant de rosé foncée à cerise. Si le vigneron souhaite une couleur plus claire, il lui suffit tout simplement de laisser le jus moins longtemps dans la cuve.

    Le pressurage

    Dans le cas des rosés de pressurage, les raisins rouges sont vinifiés comme dans le cas de l’élaboration d’un vin blanc. Après foulage (opération qui consiste à faire éclater les baies pour en libérer le jus), le marc est soumis au pressurage suite à une légère macération. Le moût écoulé est vinifié comme pour un vin blanc. Plus le moût macère au contact des peaux, plus la coloration sera prononcée, et donc en séparent les peaux du moût, on arrête la coloration de ce dernier.

    Vous savez tout sur le rosé, vous pouvez maintenant les déguster !

  • Gâteau au chocolat spécial Pâques

    Enfin le dessert ! Voici notre recette d'une gâteau au chocolat, presque classique. Nous avons choisi cette recette spécialement pour le repas de Pâques, pour finir le repas en beauté.

    Gâteau au chocolat de Pâques 

    Gateau-de-paques-avec-creme-speciale-chantilly

    Ingrédients :

    • 3 œufs entiers
    • 200g de sucre en poudre
    • 250g de chocolat noir
    • 20cl de café très fort
    • 4 c. à s. de crème chantilly
    • 5 ou 6 sachets de gâteau "Petit Brun"

    Préparez votre mousse au chocolat : cassez le chocolat en morceaux puis faites-le fondre dans une casserole, au bain-marie, en mélangeant régulièrement. Laissez tiédir légèrement.

    Séparez les blancs des jaunes d’œufs.

    Fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre en poudre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Incorporez ensuite le chocolat noir fondu et mélangez bien.

    Montez les blancs d’œufs en neige ferme puis ajoutez-y la crème chantilly.

    Incorporez ensuite délicatement le mélange blancs en neige et crème chantilly au mélange chocolat et jaunes d’œufs sucrés à l'aide d'une spatule.

    Réserver la mousse au chocolat pendant 3 à 4 heures au réfrigirateur.

    Trempez vos "Petit Brun" dans le café puis déposez-les dans le moule de votre choix. Versez dessus une partie de la mousse au chocolat. Couvrez-la d'une autre couche de biscuits trempés dans le café. Renouvelez l'opération jusqu'à épuisement de la mousse au chocolat (la dernière couche doit être une couche de mousse au chocolat). Lissez le tout à l'aide d'une spatule.

    Laissez votre gâteau de Pâques reposer au réfrigérateur pendant toute une nuit (environ 12 heures idéalement).

    Le lendemain, démoulez délicatement votre gâteau de Pâques et décorez-le avec quelques sujets typiques de Pâques : œufs, poules, petits nids,...

    La cuvée Sans plus attendre 2015 du Domaine Modat en AOC Côtes du Roussillon Villages est un vin gourmand, puissant et très fin à la fois, dont les arômes de poivre, de violette et de cassis viendront sublimer les arôme de cacao du dessert de Pâques.

  • Spécial Pâques : Souris d'agneau confites au four

    Un must-do du repas de Pâques, un plat à base d'agneau. Nous connaissons tous le fameux Gigot d'agneau classique des grandes tables françaises. Aujourd'hui, My Vitibox voulait vous faire découvrir un autre morceau de l'agneau, nous avons donc décidé de vous offrir la recette de notre plat de pâques.

    La souris d'agneau confites au four : 

    Souris-d-agneau-confite-au-four

     

     

    Ingrédients :

    •  6 souris d'agneau de 400g chacune
    • 40g de beurre
    • 1 c. à s. d'huile d'olive
    • 6 échalotes gousses d'ail
    • 1 demi-bouteille de vin blanc
    • 45g de gelée de pommes
    • 1 bouquet garni
    • 1 c. à s. de cumin en poudre
    • 3 pincée de piment
    • Sel et poivre

     

    Préchauffez le four à th. 5 (150°C).

    Saupoudrez les souris d'agneau de cumin. Chauffez le beurre et l'huile dans une cocotte et faites-y dorer l'agneau de tous les côtés, puis retirez-le de la cocotte et réservez.

    Épluchez  et découpez les échalotes en quartier, et ajoutez-les dans la cocotte avec les gousses d'ail non pelées. Cuisez l'ensemble sur un feu doux jusqu'à obtenir une belle teinte dorée et une texture fondante des échalotes.

    Ajoutez le vin blanc pour déglacer, ainsi que la gelée de pommes. Mélangez délicatement avec une spatule en bois. Incorporez les souris d'agneau et tapissez-les de sauce.

    Ajoutez ensuite le bouquet garni et assaisonnez avec le sel, le poivre, la poudre de cumin et le piment. Cuisez la préparation à four moyen pendant 4 heures, en prenant soin de retourner les souris d'agneau à mi-cuisson.

    Servez bien chaud, accompagné de Coco de Paimpol à la tomate et au cumin.

    Vous pouvez accompagner ce plat par un Gamay 2016 - Jean-Marc Biet, AOC Touraine. Une jolie cuvée de vigneron où les arômes de fruits rouges se marient à la perfection avec le confit de la souris d'agneau.

  • Spécial Pâques : menu avec accords mets & vins

    Qui dit Pâques, dit repas de Pâques. Chez My Vitibox nous aimons nous retrouver autour d'un bon repas, nous avons donc pensé à vous. Voici notre menu, spécial Pâques, avec entrée, plat et dessert et le mariage des vins sublimant chacun de ces mets.

    En entrée, nous vous proposons : un terrine d'asperges au fromage ail et fines herbes

    Terrine-d-asperges-au-fromage-ail-et-fines-herbes

     

    Ingrédients :

    • 500g d'asperges vertes (déjà épluchées et précuites)
    • 5 oeufs
    • 1 gousse d'ail
    • 10g de beurre doux
    • 20cl de crème fraîche épaisse
    • 150g de fromage frais ail et fines herbes
    • 2 c.à s. d'huile d'olive
    • Sel fin et poivre noir du moulin

    Préchauffez votre four à th. 6-7 (200°C).

    Faites cuire les asperges vertes 3 min à l'autocuiseur. Réservez 3 asperges et coupez le reste en tronçons d'environ 2cm de long. Épluchez la gousse d'ail et hachez-la finement.

    Dans une poêle, faites chauffer l'huile d'olive. Faites-y revenir les tronçons d'asperges avec l'ail haché à feu moyen pendant 10 min environ.

    Dans un saladier, fouettez ensemble les œufs, la crème fraîche et le fromage frais ail et fines herbes. Incorporez-y ensuite les tronçons d'asperge et l'ail haché. Salez et poivrez légèrement. Beurrez soigneusement un moule à cake et versez-y votre préparation d'asperges au fromage ail et fines herbes.

    Dans un plat allant au four, versez de l'eau chaude puis déposez-y votre moule à cake.

    Faites cuire votre terrine pendant 25 à 30 min à th. 6-7 (200°C).

    Laissez votre terrine d'asperges au fromage ail et fines herbes refroidir avant de la démouler délicatement. Servez-la décorée avec les asperges réservées, sur un lit de salade verte avec des tranches de pain grillé et de la mayonnaise.

    Cette entrée sera merveilleusement bien accompagnée par la cuvée Renaissance 2015 d'Ulrich Langguth, Riesling Hochgewachs, AllemagneLa vivacité de ce vin répond aux notes acidulés de cette entrée. Ce vin blanc vif amplifie la fraîcheur de l'asperge et adoucit le petit côté pétillant du fromage ail et fines herbes : tout un équilibre en bouche !

Total des articles 1 à 10 de 19

Page:
  1. 1
  2. 2