Tag Archives: température du vin

  • A quelle température servir le vin ?

    TEMPÉRATURE DU VIN

    Une entrecôte froide ? Une glace fondue ? Rien de très tentant… En cuisine, la température de service d’un plat est primordiale. Et bien c’est exactement la même chose avec le vin. Voici donc quelques règles à respecter pour savourer comme il se doit le breuvage de Bacchus.

    On dit souvent que les vins blancs et les rosés se boivent frais et que les vins rouges se boivent à température ambiante. J’apporterai ici quelques nuances à cette règle.

    La température idéale : pourquoi et comment ?

    Retenez que les basses températures empêchent les arômes de s’exprimer et les hautes rendent l’alcool trop présent, c’est pour éviter cela qu’il faut trouver la température idéale. Cette température idéale dépend de plusieurs facteurs, parmi lesquels :

    • la structure du vin, qui est proportionnelle à sa concentration en tanins. Plus un vin est structuré, plus sa température idéale de dégustation s’élèvera.
    • sa complexité aromatique, c’est-à-dire du nombre d'arômes et de saveurs qu’il exprime. Un vin complexe servi trop frais ne révèlera pas tous ses arômes : (
    • de la température ambiante de la pièce dans laquelle on déguste

    La température idéale de service des vins rouges

    - Pour des vins rouges très légers et fruités : 11-12 °C

    - Pour les Beaujolais et les vins peu tanniques : 13-14 °C

    - Pour des Bourgognes, Loire et vins rouges de structure moyenne : 15-16 °C

    - Pour les Bordeaux, les Portos, et tous les vins rouges plus structurés : 17-18 °C

    - Pour les vins d’âge ou exceptionnels : 18-19 °C

    De plus en plus de personnes apprécient de servir leur vin rouge très frais (parfois en dessous de 10°C  degrés). Pourquoi pas ? L’essentiel, c’est de se faire plaisir.

    La température idéale de service des vins blancs 

    - Vins de liqueur : 6 °C

    - Champagnes simples, vins mousseux ou muscats : 7-8 °C

    - Vins moelleux, vins d’Alsace vendanges tardives, vins moelleux, blancs secs légers ou acides : 9-10 °C

    - Beaux champagnes ou vins blancs demi-secs (Vouvray, Pinot gris d’Alsace, Gewurztraminer) : 11-12°C

    - Vins jaunes du Jura : 13-14 °C

    - Vins blancs d’âge : 15-16 °C

    La température idéale de service des vins rosés 

    - Champagnes rosés simples et autres effervescents rosés : 7-8°C

    - Rosés fruités et légers comme les rosés de Provence : 9-10 °C

    - Beaux champagnes rosés : 11-12 °C

    - Clarets de Bordeaux, rosé des Riceys ou Bourgognes rosés : 13-14 °C

    En règle générale évitez de boire votre rosé avec trop de glaçons pour éviter que les arômes ne se diluent. Nous ne vous en tiendrons cependant pas rigueur si, en été, il vous arrive de commander « une piscine » et de noyer votre rosé avec des glaçons dans un grand verre à ballon ! J’espère que mon père, producteur de rosé en Provence, ne m’entend pas : )

     

    C’est bien beau tout cela, mais comment moduler la température de mon vin ?

    Sachez tout d’abord qu’une fois servi dans vos verres, votre vin prendra rapidement 2°C.

    Pour le réchauffer, vous pouvez l’aérer dans une carafe à température ambiante. Pour accélérer ce processus, certains font couler de l’eau chaude sur la carafe avant d’y mettre le vin.

    Pour refroidir un vin, vous pouvez utiliser un seau à glace, qui provoque une descente brutale en température, ou bien un manchon  réfrigéré, à placer préalablement au congélateur et qui est particulièrement rapide et efficace pour faire baisser la température d’un vin. Sinon, votre réfrigérateur fera l’affaire ; )

    Et pour encore plus de conseils commandez votre abonnement vin My Vitibox pour retrouver toutes les astuces du Vitiguide!

1 article(s)