Tag Archives: Poisson

  • 3 mythes à dénoncer lors de votre prochain diner

    MYTHES À DÉNONCER

    Le dépôt est un défaut du vin

    Le dépôt que vous pouvez voir au fond de votre bouteille est composé d'éléments naturels - résidus de la pulpe de raisin et des pépins, acide tartrique cristallisé, levures mortes - qui n'altèrent en rien le gout du vin. C'est au contraire le signe que la filtration réalisée sur le vin n'a pas été excessive et que ce vin a conservé les éléments essentiels pour son développement aromatique. Plutôt un bon signe donc!

    Le vin rouge pour la viande et le vin blanc pour le poisson 

    Si cette règle est bonne en générale, elle ne l'est pas systématiquement. N'hésitez pas à la transgresser de temps en temps pour surprendre votre palais. Rien de tel qu'un bon cru bourguignon en 100% pinot noir pour accompagner un saumon grillé. Et faites donc l'expérience d'un vin blanc en accompagnement de vos prochaines côtes de porc.

    Mon conseil de bourgogne 100% pinot noir à déguster : Bourgogne Hautes Côtes de nuits - Château de Villars Fontaine 2007 (box vins My VitiBox du mois d'Avril)

    Le vin blanc est plus "light" que le vin rouge

    Cette illusion, surtout répandue parmi les dames soucieuses de leur silhouette, n'est absolument pas fondée. En effet, les calories contenues dans le vin proviennent du sucre résiduel et de l'alcool. Les vins blancs secs (sans sucre résiduel) ont des degrés alcooliques comparables à ceux des vins rouges et sont donc aussi caloriques. Quant aux vins blancs moelleux qui contiennent plus de sucres résiduels, leur niveau calorique est plus élevé.

     

    Pour en savoir plus sur les vins et l'oenologie, dénoncer les faux mythes et "briller" lors de vos diner, n'hésitez pas à vous inscrire à l'abonnement vin My VitiBox. Vous recevrez chaque mois deux grands crus sélectionnés par Alain Gousse, ancien sommelier de la Tour d'Argent ainsi qu'un cours d’œnologie et des fiches d'aide à la dégustation.

  • Graves Cuvée Drapeaux de Floridène Domaine Dubourdieu 2009 - Plat : filet de turbot en papillotes

    FILET DE TURBOT EN PAPILLOTES
    Temps de préparation : 20 minutes
    Temps de cuisson : 30 minutes
    Difficulté : 
    Ingrédients pour 2 personnes :
    Un petit turbot (environ 500 grammes)
    Crème fraiche liquide
    Tomates cerises
    Persil
    Echalottes
    Jus de citron
    Préparation :
    1. Prélevez les filets du turbot. (Ou demandez à votre poissonier de le faire ! )
    2. Disposez-les sur une feuille de papier aluminium assez grande (d'une petite taille A4).
    3. Ciselez l'échalote très finement dans la papillote. Pour ne pas pleurer, épluchez-les sous l'eau froide. D'autres disent qu'il faut tirer la langue sinon !
    4. Saupoudrez votre papillote de persil frais et de crème.
    5. Coupez quelques tomates cerises que vous ajouterez sur les filets de turbot.
    6. Enfin salez, poivrez et versez le jus de citron.
    7. Disposez les papillotes dans un plat au four pendant 20 minutes à 180 °C.

    Astuce : Servez votre poisson avec un peu de riz basmati et quelques tranches de pain complet ! 

    Vos papillotes de turbot à la crème citronnée s’associeront particulièrement bien avec la légèreté du vin blanc de Monsieur Dubourdieu. Sa bouche fraîche, citronée, minérale, avec une finale très aromatique et sa petite touche iodée m’ont charmée !

    - version imprimable de l'intégralité des recettes en accord avec ce vin en cliquant ici -

    Pour en savoir plus sur les accords met-vins, découvrez notre article sur les accords mets-vins originaux.  Si vous souhaitez découvrir les règles des accords mets-vins abonnez-vous à la box vin My VitiBox !

2 article(s)