Tag Archives: Myvitibox

  • La chronique du prof - Comment boire moins mais mieux ?

    Toujours moins, mais de mieux en mieux, comment faut-il acheter son vin en 2020 ?

    Cette semaine, l’équipe box vin de My Vitibox laisse la plume à Frédéric Vigroux, auteur et formateur spécialiste du vin chez Prodégustation qui nous livre quelques conseils avisés.

    Avec une consommation moyenne atteignant péniblement les 50 L de vin / an / habitant en France, contre près de 100 L/ an dans les années 1960, il est clair que le buveur des années 2020 étouffe moins de pierrots que ses grands-parents ! Mais il dépense une somme d’argent plus conséquente, il boit donc moins, mais mieux. Et pour boire encore mieux, il faut encore faire quelques petits efforts.

    Pour poursuivre cet élan vers le « mieux », notion toujours très subjective, je vous propose de nous pencher sur quelques résolutions à prendre pour être dans l’air du temps et apprécier davantage les quilles que vous achèterez cette année.

    Variez les plaisirs

    Boire mieux suppose de boire en appréciant davantage, pour ce faire, rien de tel que de comparer les différents vins que vous achetez. Variez donc les plaisirs, ne tombez pas dans le piège de blacklister des appellations que vous a fait découvrir un beau-père au goût discutable et repartez à la découverte de votre goût, comparez pour apprendre, ne vous reposez pas. Pour ma part, quelle surprise d’avoir redécouvert les vins de Savoie cet hiver chez mon ami le talentueux Nicolas du domaine des côtes rousses ! Pensez aussi à des appellations qu’on oublie parce que parfois considérées comme un peu vieillotte alors que les vins produits sont merveilleux : Sauternes (avec du roquefort plutôt que du foie gras), ou des Cahors, ou des Madiran.

    Ne vous contentez pas de lire, apprenez

    Oui, je prêche pour ma paroisse, j’assume. Mais quel bonheur de passer quelques jours à débattre sur des idées préconçues, à parler avec quelqu’un qui a lui aussi adoré ce vin, qui connait ce domaine, ou qui au contraire, n’avait jamais entendu parler des vins allemands et pensait que le porto était un « vin cuit ». Inscrivez-vous à un cours, ouvrez des livres, et amusez-vous ! Ne vous reposez pas sur vos connaissances et apprenez quel bel univers se cache sous les bouchons italiens !

    Faites-vous un peu de mal, lâchez quelques euros de plus.

    Quitte à boire moins mais mieux, alors autant lâcher quelques euros de plus chez votre caviste. Sans tomber dans les excès arrogants des tarifs de certains producteurs, n’hésitez pas à mettre un peu plus d’argent pour vous offrir des vins bien travaillés issus de producteurs responsables, plutôt que de boire des vins à prix faibles qui ne donnent qu’un plaisir aussi court que leur longueur en bouche. Pour un budget de 10 à 12 EUR, on commence à trouver des vins qui donnent du plaisir, demandez à votre caviste préféré des conseils plutôt que de mettre un peu au hasard, et sur la base d’une médaille en or douteuse, une bouteille médiocre dans votre chariot lourd.

  • LES CREPES C’EST BON, AVEC DU BON VIN C’EST MIEUX !

    Aujourd’hui c’est le jour tant attendu par petits et grands. Le jour propice qui permet de se goinfrer de crêpes, qu’elles soient sucrées ou salées elles sont adorées.

    Alors aujourd’hui My Vitibox, spécialiste de la box vin s’est alliée à Prodégustation, leader des cours oenologie en France pour vous livrer les secrets des accords mets et vins.

    Manger des crêpes le 2 février trouve ses origines dans les fêtes païennes. A l'époque, la Chandeleur faisait référence à la fertilité de la terre. Les paysans avaient ainsi pris pour habitude de cuisiner des crêpes avec la farine excédentaire de l'année passée.

    Ça c’était pour la petite histoire, mais je sais que ce qui intéresse les plus grands c’est de savoir avec quels vins associer ce plat qui met toute la famille d’accord.

    Avec ma crêpe salée

    L’accord peut varier selon les goûts de chacun. Plusieurs accords pourraient être privilégiés pour une crêpe salée.

    Si on peut vous donner un conseil utile, ne surtout pas déguster les crêpes avec un vin fort, cela risquerait de prendre le dessus sur votre assiette et écraserait le goût des aliments ajoutés à la crêpe.

    C’est pourquoi, nous vous proposons le Beaujolais du Domaine des Nugues qui saura s’adapter parfaitement à votre recette. Sa souplesse et ses tanins délicats vous séduiront avec beaucoup de fraîcheur.

    Et avec ma crêpe sucrée ?

    Pâte à tartiner, confiture, chocolat, sirop d’érable, tout est bon pour tartiner sa crêpe ! Mais quel vin associer avec ma touche sucrée finale ?

    Notre équipe préconise qu’il n’y a rien de mieux qu’un vin blanc aux arômes fruités.

    Pour ça, le Grillo 2016, IGT Terre Siciliane, aux arômes de fleur d’amandier, de pamplemousse, de citron, de pêche et d’abricot s’associera parfaitement avec votre crêpe gourmande. Tous les arômes fruités apporteront de la légèreté au dessert qui peut parfois être lourd de par sa garniture.

    C’est maintenant l’heure de vous régaler !

    Vous voulez en savoir plus ? L’équipe My Vitibox vous emmène chez Prodégustation, leader en formation oenologie en France pour participer à un cours oenologie hors du commun. Cours oenologie Paris, Bordeaux, Lyon... une fois par mois Prodégustation vous invite à découvrir des accords gourmands entre mets et vins le temps d’un dîner convivial dans un de nos restaurants coup de cœur et en compagnie d’un formateur-sommelier... et pourquoi pas même un cours WSET pour les plus passionnés : partagez un moment hors du commun et optez pour un voyage gustatif des plus raffiné !

2 article(s)