Tag Archives: mercurey

  • La dynamique mets-vins

    Lorsque le vin entre au contact des aliments dans votre palais, les composants du vin (alcool, sucre, acide, tanins, arômes) se combinent à ceux des aliments (sucre, douceur, acidité, amertume, salinité, arômes). Certains éléments les amplifient tandis que d’autres les compensent. La dynamique mets-vin est très importante et doit être considérée.Voici quelques-unes des réactions qui peuvent se produire, parfois plaisantes, parfois désagréables :

    - L’aliment peut atténuer certaines caractéristiques d’un vin : les protéines adoucissent par exemple les tanins. Un cabernet sauvignon du bordelais, très tannique, difficile à boire seul, peut s’avérer délicieux s’il accompagne une belle pièce de bœuf car celle-ci contient beaucoup de protéines. C’est la magie des accords.

    - L’aliment peut au contraire renforcer une caractéristique d’un vin : si vous buvez ce même cabernet sauvignon très tannique avec des épinards, qui sont également tanniques, le vin risque de devenir encore plus astringent et difficile à boire.

    - Les arômes du vin peuvent s’additionner de manière harmonieuse avec ceux des aliments, au plus grand bonheur des gourmets. Le délicieux fruité d’un pinot noir de Mercurey apportera d’agréables saveurs de fruits rouges à un rôti de veau aux airelles.

    - Mais, les arômes du vin, s’ils sont trop prononcés, peuvent également cacher ceux de l’aliment, plus subtils, ou l’inverse. C’est par exemple le cas si vous buvez un vin corsé, aux arômes explosifs, avec un délicat filet de bar.

     

    Essayez donc :

    la pièce de boeuf avec le Bordeaux : Chateau Villa Carmin 2010 - Médoc (Box vins My VitiBox du mois de Mars)

    ou le rôti de veau aux airelles avec le Bourgogne : Chateau Villars Fontaine 2007 (Box vins My VitiBox du mois d'avril)

    Si vous souhaitez en savoir davantage sur la dynamique mets-vins, abonnez-vous à la box vin My VitiBox

     

  • Les tanins du vin

    En octobre, Alain Gousse, notre sommelier, vous faisait déguster un Plaisir de Siaurac 2010 Lalande de Pomerol et un Mercurey Vieilles Vignes 2010 Theulot Juillot. C’était le match Bordeaux contre Bourgogne. Le premier vin, très tannique, n’avait rien à voir avec le second, beaucoup plus souple. Mais que veulent vraiment dire les mots « tannique » et « souple » ? Et que sont les tanins du vin ?

    Les tanins sont des substances (des métabolites pour être très précis) présentes en  grande quantité dans la peau du raisin. Leur première mission est de protéger les raisins contre les attaques des parasites et autres méchants champignons.

    Lors de la fabrication d’un vin rouge, on laisse le moût des raisins (leur jus en fermentation) au contact de leur peau pendant plusieurs jours voire semaines. Les tanins, très présents dans la peau des raisins, se libèrent alors dans le moût.

    Au contraire, lors de la fermentation des vins blancs, on ne laisse pas le jus de raisin au contact de la peau des raisins. C’est la raison pour laquelle le taux de tanins est très faible dans les vins blancs alors qu’il est plus élevé dans les vins rouges.

    Les tanins du vin jouent un rôle clé dans la consistance que le vin aura par la suite puisque ce sont eux qui donnent sa charpente au vin rouge et qui laissent cette note d’amertume que l’on ressent lorsque l’on boit un vin rouge. La charpente du vin prodigue à votre palais une impression d’épaisseur et de volume lorsque vous le dégustez. Certains vins donnent ainsi l’impression d’être très légers et aériens tandis que d’autres paraissent beaucoup plus lourds et volumineux. Bien sûr cela n’est qu’une impression car 3cl de vin occuperont toujours le même volume ! Mais lors de vos prochaines dégustations, essayez d’évaluer le volume et l’épaisseur du vin dans votre bouche et vous serez surpris des différences que vous constaterez entre divers vins.

    Vous parlerez d’un vin tannique ou ferme si son taux de tanin est élevé, et d’un vin souple si son taux de tanins est faible. Les vins du Bordelais sont traditionnellement plus tanniques que les vins de Bourgogne. Et vous percevrez facilement cette différence en dégustant et comparant le Plaisir de Siaurac 2010 Lalande de Pomerol, tannique, et le Mercurey Vieilles Vignes 2010 Theulot Juillot, souple.

    Certains vins peuvent contenir trop de tanins ; vous aurez alors la sensation de bouche sèche lorsque vous boirez un verre de vin ce qui est quand même un comble : boire pour finir asséché, quelle idée ! Vous pourrez alors qualifier le vin d’astringent.

    Pour vous faire une meilleure idée de ces différences et apprendre à déguster le vin, je vous conseille notre abonnement vin My Vitibox! Chaque mois de belles bouteilles et un petit guide complet pour apprendre à déguster :-)

  • Mercurey vieilles vignes 2010 - domaine Theulot Juillot : Plat - Tajine de Veau aux carottes & pommes de terre

    Pourquoi avoir choisi un tajine ?

    1. La tradition exige qu’un pinot noir de Bourgogne soit servi avec des plats typiquement bourguignons tel qu'un bœuf bourguignon. Nous avons voulu nous écarter de ces plats lourds, bien que délicieux, pour nous tourner vers un plat plus léger: un tajine de veau aux pommes de terre et carottes. Vous allez voir, le résultat est surprenant ! Attention à ne pas trop épicer votre tajine au risque d’étouffer votre vin. D'ailleurs pour le vin on vous recommande: un Mercurey vieilles vignes 2010 - domaine Theulot Juillot.

    2. Bien que la cuisson soit longue, la préparation est rapide - 30 min de préparation - et vous pouvez laisser cuire pendant l’apéro - 1 h de cuisson. Bon, d'accord, on parle d'un apéro un peu long...

    Ingrédients pour 2 personnes :

    400g de veau ; meilleur morceau : le jarret

    200 g de carottes

    120 g d’oignons jaunes

    1/2 échalote

    1/2 gousse d’ail

    100 g de petites pommes de terre fermes

    1 petite tomate bien mûre

    1 branche de persil plat et 1 de coriandre

    Une pincée de graines de cumin et de cumin en poudre

    5 cl d’huile d’olive

    10 g de beurre

    Sel, poivre

    Préparation et cuisson :

    1e phase « j’écoute ma radio et c'est parti pour 15 min d'épluchage » :

    Pelez et hachez  les oignons jaunes, les échalotes & l’ail.

    Coupez les carottes en rondelles.

    Lavez les pommes de terre.

    Épépinez et concassez les tomates.Lavez et ciselez le persil et la coriandre.

    Faites fondre le beurre dans une casserole sur feu doux. Ajoutez les carottes et 10 cl d’eau, couvrez et laissez cuire 10 min en mélangeant régulièrement. Réservez-les quand elles dorent. Durant ces 10 minutes, passez à la phase 2 !

    2ème phase « on lance la cuisson et on surveille tout ça un verre à la main ! » :

    1. Chauffez l’huile dans une cocotte en fonte sur feu moyen. Si vous n’avez pas de cocotte en fonte vous pouvez essayer avec une cocotte minute en retirant le couvercle ou avec un fait tout. Dans ce cas là, veillez à baisser le feu au minimum et à remuer régulièrement ; votre plat risque toutefois d'être légèrement moins onctueux.

    2. Faites revenir le jarret de tous les côtés jusqu’à ce qu’il colore. Ajoutez les oignons, l’ail et la tomate.

    3. Baissez le feu et laissez fondre pendant 10 min, puis ajoutez 15 cl d’eau chaude.

    4. Salez, poivrez, mélangez, posez le couvercle sur la cocotte (sans le fermer pour l’option cocotte minute) et laissez cuire 40 min sur feu doux. Attention, le temps de cuisson varie en fonction de morceaux de viande, demandez conseil à votre boucher !

    5. Ajoutez les pommes de terre et le cumin en poudre dans la cocotte, mélangez, couvrez et poursuivez la cuisson 20 min.

    6. Ajoutez le cumin en graines. Salez, poivrez et laissez cuire 5 min en mélangeant.

    6. Ajoutez les carottes dans le tajine ainsi que le persil et la coriandre. Mélangez et laissez encore mijoter 5 min.

    7. C’est prêt !

    Et pour d'autres idées d'accords mets-vin, n'hésitez plus abonnez vous à My Vitibox! Vous trouverez dans le livret mensuel des idées recettes pour accompagner les vins de votre box vin!

  • Mercurey vieilles vignes 2010 - Domaine Theulot-Juillot : Dessert - Tarte aux fruits rouges

    Pourquoi avoir choisi une tartelette aux fruits rouges en dessert ?

    1. Pour faire ressortir les arômes de fruits rouges du Mercurey vieilles vignes 2010 du Domaine Theulot-Juillot.

    2. Toujours et encore parce que c'est rapide à faire tout en étant délicieux !

    Ingrédients pour une tarte entière :

    200 g de pâte brisée

    500 g de fruits rouges

    Chapelure

    2 oeufs

    200 g de crème

    40 g de sucre

    Préparation :

    Préchauffez le four à 210 -240° (Thermostat 7-8).

    Placez la pâte brisée dans un moule à tarte et la piquez avec une fourchette.

    Saupoudrez le fond de tarte d’un peu de chapelure pour absorber le surplus de jus.

    Répartissez les fruits rouges sur le fond de tarte.

    Enfournez 15 à 20 minutes à four chaud.

    Puis versez le mélange œufs - sucre - crème préalablement battu.

    Remettre au four 20 minutes pour finir la cuisson.

    Et pour d'autres idées d'accords mets-vin, n'hésitez plus abonnez vous à My Vitibox! Vous trouverez dans le livret mensuel des idées recettes pour accompagner les vins de votre box vin!

  • Domaine Theulot-Juillot : d’abord une histoire de couple

         Le vin se vit à deux. Il y a souvent derrière un domaine ou un château viticole l’histoire d’un couple qui a décidé de faire de la vigne son projet de vie. Le domaine Theulot-Juillot, c’est d’abord cela. Encore jeunes adolescents, Jean Claude Theulot et Nathalie Juillot se sont rencontrés dans les vignes, ont appris à se connaître en vendangeant ensemble. Epouser Nathalie, c’était aussi épouser la vigne et le domaine Juillot. Tout jeunes mariés – ils ont à peine 23 ans – la grand-mère de Mme Theulot leur propose de reprendre le domaine familial « Je suis vieille du haut de mes 85 ans, leur a-t-elle dit, si ma proposition vous intéresse, foncez ! ». Et ils foncent.

         La grand-mère de Mme Theulot, âgée de 85 ans, n’avait plus l’énergie pour « tenir » un tel domaine. Du coup, le domaine vivotait : les jeunes vignerons en charge du domaine changeaient tous les 6 mois, aucun investissement n’avait été réalisé en 20 ans et l’état des vignes se dégradait année après année. Monsieur Theulot, sa licence de Sciences de la Vigne en poche, a rapidement repris la situation en main, soignant les vignes, arrachant les ceps trop abîmés pour en replanter de nouveaux. La « génération précédente », se focalisait sur la vente du vin en oubliant la vigne. Le couple Theulot préfère retourner à la vigne et au raisin pour améliorer la qualité du vin ; les ventes suivront. A force de persévérance, d’abnégation, de passion, ils parviennent à hisser le domaine Theulot Juillot parmi les plus prometteurs de l’appellation Mercurey.

         Si vous passez à Mercurey, n’hésitez pas à venir les saluer. Ils se feront une joie de vous accueillir.

         Le Mercurey vieilles vignes 2010 : un vin d'assemblage révélateur de la force de la Bourgogne : ses sols

         Monsieur Theulot voulait créer un vin gourmand, rond, facile à boire mais complexe au nez, « un vin que l’on boit sans se poser de question » me résume-t-il. Pour cela, il décide d’assembler trois vins différents et complémentaires provenant de trois micro-parcelles voisines. L’un est très structuré, l’autre très élégant et fruité tandis que le dernier est plus souple, plus léger. C’est cet assemblage original qui fait l’excellence du Mercurey Vieilles Vignes du domaine Theulot-Juillot.

         Une question nous vient naturellement à l’esprit : les trois vins composant le « Mercurey vieilles vigne » viennent de la même région bourguignonne, de la même AOC Mercurey, du même cépage Pinot Noir, de vignes toutes trentenaires, du même vigneron, du même millésime, du même processus de vinification… mais ils sont tous très différents !  Comment expliquer cette différence de goût entre les 3 vins alors qu’ils ont tous les mêmes ingrédients?! C’est toute la magie de la terre. Une terre formée de sols très différents. La seule AOC Mercurey de 645 ha a 56 sols différents. Puis ces sols sont à des altitudes et des expositions différentes. Ainsi, deux vignes parfaitement identiques en apparence peuvent donner deux vins totalement différents selon leur sol, leur altitude, leur microclimat etc. C’est ce qu’on appelle le terroir. La diversité des terroirs est, selon monsieur Theulot, la force de la Bourgogne : la multitude de micro-parcelles, différentes grâce à la diversité géologique et géographique de la Bourgogne, permet une grande richesse de vins. Sur ses 11 ha il propose 15 vins, alors qu’un vigneron Bordelais peut faire sur 30-40 ha un seul vin.

         Parmi les caractéristiques du Mercurey Vieilles vignes 2010, on notera les suivantes :

    1. 1. Issu de vieilles vignes, c’est-à-dire de vignes âgées de plus de 35 ans. . Officiellement, il n’existe pas encore de norme qui définisse à partir de quel âge une vigne est « vieille ». Certains vignerons – d’une honnêteté douteuse –  peuvent inscrire « Vieilles vignes » sur leur étiquette alors que leur vigne n’est âgée que de 10 ans. Chez les Theulot-Juillot, on ne parle de vieilles vignes que lorsque celles-ci ont dépassé les trente cinq ans.
    2. 2. Vendanges manuelles… il va falloir se moderniser non ? Et bien non, c’est un choix mûrement réfléchi. Investir dans des machines serait peu rentable car les parcelles sont peu mécanisables. De plus, les cépages sont identiques, mais les pieds de vignes sont très différents. « J’imagine que vous et moi l’on ne se ressemble pas !», me fait-il remarquer. Le geste du vendangeur doit s’adapter à la morphologie de chaque vigne pour ne pas l’abîmer. Pas question donc de mécaniser les vendanges.
    3. 3. Elevé en fût de chêne, pour rester dans le sillage de la tradition en apportant complexité et maturité au vin.

5 article(s)