Tag Archives: couleur

  • L'oeil : la première étape de la dégustation

    PREMIÈRE ÉTAPE DE LA DÉGUSTATION

    Pour vous guider dans votre initiation à la dégustation d'un vin, je vous propose de commencer par la première étape : l'oeil. Cette étape permet d'apprécier et d'observer "la robe" du vin (sa couleur et son aspect extérieur)

    Ma méthode : je prends mon verre à 45° en arrière et j'admire la robe au dessus d’une belle nappe blanche. Ensuite, j'observe :

    - la couleur : est elle sombre ou claire ? La couleur d’un vin est influencée par le cépage, le millésime, la fermentation, l ‘élevage… Elle évolue au cours du temps, s’éclaircit avec l’âge pour le rouge et s’assombrit pour le blanc. Je peux ensuite établir sa couleur précise (voir photo ci-dessus)

    - la brillance/l'acidité : Il s’agit d’évaluer le reflet de la lumière à la surface du vin lié au niveau d’acidité du vin. Est-il brillant ? Réfléchit-il à la lumière ? Un vin jeune à l’acidité importante sera très brillant, étincelant et cristallin. Son acidité diminue au fil des ans, et la brillance s’estompe avec elle. La robe devient alors plus fade et triste.

    - la viscuosité (sucre/alcool) : En penchant mon verre, j'observe la formation de gouttelettes sur les parois du verre. Cette présence de larmes est liée à la concentration en alcool et en sucre du vin.

    Je vous propose de continuer votre initiation à l'oenologie via mes autres articles sur les étapes de dégustation:  " le nez: deuxième étape de la dégustation " et " la bouche: troisième étape de a dégustation". Pour en savoir plus sur arômes regardez également : " les 14 familles d'arômes" , "des aromes primaires aux aromes d'evolution".

    Pour continuer à apprendre chaque mois sur l'oenologie et le vin, n'hésitez pas à vous inscrire à l'abonnement vin My VitiBox.

  • Le « French paradox » : boire du vin rouge pour rester en bonne santé

    LE "FRENCH PARADOX"

    La consommation de vin rouge, un moyen de prévention contre les maladies du cœur ?

    Bien entendu, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé car il peut méchamment endommager votre foie ; mais consommé avec modération, le vin rouge pourrait avoir des effets bénéfiques pour notre santé. Allez, je ne résiste pas à la tentation de vous en dire un peu plus sur ce « French paradox »…

    Le « french paradox » est une thèse développée en 1991 par le spécialiste de la nutrition Serge Renaud selon laquelle, si les français sont en moyenne moins touchés par les maladies cardiovasculaires que leurs voisins européens ou américains, c’est en grande partie grâce à leur consommation « modérée » de vin rouge (2 à 4 verres de vin par jour).

    En voici l’explication : certains pigments contenus dans la peau du raisin, les anthocyanes, auraient des vertus anti-oxydantes à la fois pour le vin et pour le corps humain.

    Sachez que plus il y a d’anthocyanes dans le vin, plus les vins sont aptes à bien vieillir. Il y a en effet des cépages comme le cabernet sauvignon qui ont une plus forte concentration d’anthocyanes et qui se prêtent particulièrement à la production de vins de garde. Par ailleurs, ce sont ces anthocyanes qui donnent la couleur du vin rouge tandis que les tanins stabilisent cette couleur. Dans le corps humain, les anthocyanes empêchent l’oxydation des vaisseaux sanguins, ce qui réduirait le risque d’accidents cardio-vasculaires.

    Naturellement, toute l’équipe de notre wine box My VitiBox se réjouit de pouvoir modestement contribuer à la bonne santé de votre cœur chaque mois ; )

     

    Et pour conclure cet article, rien de tel que cette belle citation de Baudelaire : « Si le vin disparaissait de la production humaine, il se ferait dans la santé et dans l’intelligence un vide, une absence plus affreuse que tous les excès dont on le rend coupable. » A méditer !

2 article(s)