Tag Archives: Cépage

  • Quels facteurs déterminent le potentiel de garde d'un vin?

    Facteurs du potentiel de garde d'un vin

    Comme il est difficile d’attendre... Mais le jeu en vaut parfois la chandelle : un vin de garde ne révélera son potentiel de garde qu’après plusieurs années, lorsqu’il aura atteint son « apogée », parfois au bout de 20 ans ! Le vin est un produit vivant qui évolue avec le temps. Au cours de sa jeunesse, un vin de garde sera d’abord porté sur le fruit. Après deux à quatre ans, il se refermera et les tanins deviendront très prononcés. Puis les tanins s'arrondiront avec l'âge; un subtil bouquet d’arômes tertiaires et une belle longueur en bouche apparaîtront. Profitez-en pour le déguster à ce moment avant que le vin ne décline et perde son bel équilibre.

    1- Les cépages

    Outre le cabernet sauvignon, cépage de garde par excellence, le pinot noir, le merlot, la syrah, le chardonnay, le riesling ou encore le sémillon sont également connus pour produire de grands vins de garde.

    2- Le millésime

    L’année de récolte du raisin (et ses conditions climatiques) est un facteur déterminant du potentiel de garde d’un vin. Pour des vins de longue garde, orientez-vous donc vers des très grands millésimes, comme le millésime 2009 exceptionnel à Bordeaux, ou encore 2005 en Bourgogne.

    3- Le rendement

    Un viticulteur privilégiant de faibles rendements (moins de vin produit par hectare) produira des vins riches et complexes, au potentiel de garde supérieur à un viticulteur préférant des rendements élevés. A Pauillac (Bordeaux), les vignerons ne peuvent par exemple pas dépasser les 55 hectolitres par hectare, ainsi 20 à 30hl/ ha représente un faible rendement.

    L’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité) fixe des seuils de rendements à ne pas dépasser qui diffèrent pour chaque appellation.

     

    Quelle est la particularité des Sauternes, si connus pour leur rarissime garde ? 

    La présence de champignons «botrytis», une «pourriture noble» dessèche le raisin et concentre le sucre dans les baies. Les millésimes exceptionnels peuvent ainsi vieillir plus d’un siècle ! Le vignoble de ces grands vins blancs liquoreux se situe au sud-ouest de Bordeaux.

     

    Si vous désirez acquérir des vins de garde et vous constituer ainsi une jolie cave n'hésitez plus, notre box vin My Vitibox "Pépites du vignoble" est faite pour vous!

  • Carmenere : le cépage chilien originaire de Bordeaux

    La question du mois : Quel cépage auparavant très produit à Bordeaux, qui a disparu après l’attaque du phylloxéra à la fin du 19ème siècle, est aujourd’hui très présent au Chili? …

    Le cépage chilien originaire de Bordeaux est ... le carmenere !

    Le cépage carmenere est originaire de Bordeaux, il a disparu suite à l’invasion du phylloxéra (insecte qui se nourrit des racines de la vigne). Des plants avaient été exportés au Chili, ce qui explique sa présence aujourd’hui importante dans les vins du Chili : c’est le cépage emblématique de ce pays. Les vins issus de carmenere sont souples, charnus et gourmands.

    Le Chili, une terre de vin

    Le vignoble chilien fait partie de ces vignobles du Nouveau Monde qui bouleversent la nouvelle planète des vins. Les premières vignes furent importées au Chili par les Conquistadors
 au XVIème siècle.
 Les chiliens ont d’abord bâti leur succès sur des vins fruités, faciles à boire avec un bel équilibre et un très bon rapport qualité /prix. Depuis dix ans, ils ont franchi un palier supplémentaire en gagnant en profondeur et en intensité pour les rouges, en finesse et en fraîcheur pour les blancs.

    Si vous aussi vous souhaitez découvrir des vins étrangers choisissez la box vin My VitiBox "Invitation au voyage", vous aurez peut-être l'occasion d'y déguster un vin du cépage carmenere!

  • Parfums du vin : des arômes primaires aux arômes d'évolution

    Les arômes du vin se développent au fur et à mesure du temps, du bourgeon jusqu'au vieillissement du vin en cave avec l'apparition d'arômes d'évolution. Vous entendrez souvent parler d'arômes primaires, secondaires et tertiaires (ce sont ces fameux arômes d'évolution). Selon les experts, il est possible de découvrir plus de 100 arômes dans un verre de vin! Il faut s'entrainer de façon méthodique pour mémoriser les arômes et les reconnaître dans le vin que vous dégustez.

    Votre Wine Box préférée va tenter de vous y faire voir un peu plus clair ....

     

     

    Arômes primaires du vin : Ces arômes du vin sont présents dans le raisin avant même qu'il ne se transforme en vin lors de la fermentation et varient en fonction du cépage, du sol et du climat. Ces arômes primaires, de fruits frais ou de fleurs principalement, sont souvent prédominants et sont les plus faciles à identifier lorsque le vin est jeune.

    Les arômes du vin primaires sont des arômes déjà contenus dans le raisin.
    Les arômes secondaires se forment lors de la vinification.

    Arômes secondaires du vin : Comme leur nom l'indique, ils sont secondaires et jouent un rôle moins important. Ces arômes du vin - levure, brioche, beurre - apparaissent lors des fermentations alcoolique et malolactique. Certains vignerons rajoutent des levures supplémentaires lors de ces étapes, ce qui permet de les faciliter et d’arômatiser le vin.

    Arômes tertiaires du vin, aussi appelés le "bouquet" : Ces arômes d'évolution apparaissent lors de l'élevage et du vieillissement du vin. Un élevage en fût de chêne apportera des arômes de boisé, de vanille, de grillé ou de café : les arômes empyreumatiques. En bouteille, les arômes d'évolution continueront d'évoluer vers le cuir, le gibier, avec des notes parfois complexes de champignons et de fumé.

    L'élevage du vin en fût permet la création des arômes tertiaires.

    Cliquez ici pour en savoir plus sur la dégustation de vin !

    Pour en savoir plus, n'hésitez pas à souscrire à l'option "Eduquez votre nez aux arômes du vin" lorsque vous vous abonnez à la box vin My VitiBox :-)

  • L'assemblage, une étape clé dans la fabrication d'un vin.

    L'ASSEMBLAGE DES VINS

    L’assemblage des vins est l’une des étapes les plus importantes de la confection d’un vin, l’une des plus stratégiques et délicates pour les viticulteurs.

    Il s’agit de l’étape pendant laquelle le viticulteur, souvent assisté par un œnologue, mélange plusieurs de ses vins afin d’obtenir un ensemble qualitativement supérieur.

    Ainsi, dans la majorité des cas et selon les régions vous pouvez rencontrer des vins assemblés entre :

    • - des vignes d'un âge différent
    • - plusieurs parcelles de vignes
    • - plusieurs cépages
    • - plusieurs cuves d'un même cépage : les cuves étant différentes, les vins ont des caractéristiques complémentaires.

    Vous comprendrez donc que les variantes d'assemblages peuvent être très nombreuses !

    Attention, cette étape est néanmoins réglementée : seuls des vins du même millésime, de la même région et de la même couleur peuvent être en principe assemblés.

    L'assemblage des vins est réglementée par les appelations régionales

    Par ailleurs, l'assemblage en Champagne est un cas à part. Il s’agit de la seule région où la combinaison des lots de millésimes différents est autorisée. Ainsi les maîtres de chai champenois assemblent les vins de l’année avec des vins plus anciens, dits “ vins de réserve”. Ils arrivent grâce à cette méthode à perpétuer le style caractéristique de la maison.

    Vérifiez par vous même : vous ne trouverez que très rarement une bouteille de champagne millésimée. Sauf si la qualité des raisins fut jugée exceptionnelle cette année là, comme en 1996 ou 2005 par exemple !

     Si vous souhaitez en savoir davantage sur les cépages: découvrez mon article sur les principaux cépages.

4 article(s)