Le Blog de My VitiBox

  • Exclusivité ! Les Estelles de Quileutcuit créent deux recettes pour accompagner les vins des VitiBoxes.

    Quileutcuit est un blog de cuisine très sympathique. Ce sont les Estelles, deux mères de famille qui créent des recettes et les mettent à la disposition des internautes. Ces  recettes de cuisine sont simples, familiales ou élaborées, à déguster seul, en tête à tête ou en grande tablée, selon l’humeur de chacun.

    Nous avons contacté les Estelles pour nous aider dans la préparation de nos traditionnels menus du mois. Les Estelles ont accepté de créer en exclusivité une recette inédite de Mousse au Chocolat pour accompagner le vin de notre coffret de mai : le Prieuré des Mourgues, 2008, Languedoc Saint – Chinian. Pour les abonnés Maître de Chai les Estelles ont créé une recette de Tajine de Poulet au citron. Hâte de tester leurs recettes !

    Rendez-vous vite sur QUILEUCUIT pour réaliser ces deux recettes exquises et trouver plein de conseils et astuces pour réaliser d’autres plats!

    Découvrez  un autre blog cuisine: aboutfood, lisez l'interview de Yohanna en cliquant ici

    Si vous souhaitez découvrir des accords mets-vins, abonnez-vous à la box vin My VitiBox.

  • Les champenoises sont-elles toutes veuves?

    LES CHAMPENOISES

    Veuve Clicquot Ponsardin, veuve Pommery, veuve Lily Bollinger, veuve Laurent-Perrier… Pourquoi sont-elles toutes veuves ?

    A la mort du mari, les vignes champenoises vont de droit à la veuve qui décide ou non de faire précéder son nom du mot « veuve ». Après le succès de la veuve Clicquot qui a multiplié par sept les ventes de sa maison, les champenoises endeuillées n’ont plus hésité à suivre son modèle.

     Veuve Clicquot Ponsardin
    La maison de Champagne Clicquot Ponsardin a été crée en 1772. Barbe Nicole Clicquot a 27 ans quand son mari décède le 23 novembre 1905. Il lui lègue un domaine qui produit 100 000 bouteilles par an. Elle ajoute le nom veuve à côté de Clicquot Ponsardin. Elle devient la première femme à gérer une maison de champagne et c'est une des premières business woman de l'histoire moderne. On la surnomme " la grande dame de Champagne" Lorsqu'elle meurt en 1886, la maison produit 750 000 bouteilles par an et exporte dans de nombreux pays.

    Le champagne Veuve Clicquot, spécialiste de la séduction et du packaging  est devenu l’une des plus grandes maisons de champagne grâce à « la Veuve Clicquot » surnommée aussi « la grande dame de la champagne ».
    Réputée pour son sens des affaires et son fort caractère, elle marqua le monde du champagne en inventant le procédé de « la table de remuage ». Cette méthode permet aux maisons de champagne d’évacuer le dépôt qui se forme à l’intérieur des bouteilles et donc à obtenir des vins plus limpides.

     

    Qui a dit que le vin était un monde d’hommes ! ;)

    Mon conseil de champagne à déguster : champagne Tradition Brut - Grand Cru Cramant Maison Bonnaire

    Si vous êtes très intéressés par le champagne, lisez mon article sur le service du Champagne et celui sur Dom Périgon qui fût l'un des fondateurs du Champagne.

  • My VitiBox partenaire des Trophées Influenceurs 2013: Votez pour votre blogueur Préféré!

    TROPHÉES INFLUENCEURS

    Chers abonnés,

    Nous avons l’honneur d’être le partenaire œnologie des Trophées Influencers  2013, une manifestation organisée par Tribway pour identifier les blogeurs les plus influents du web français dans différentes catégories.

    Au cours des prochains jours, nous allons donc vous présenter quelques-uns de ces blogueurs vins et gastronomie qui sont en lice pour le titre d’ « Influenceur 2013 ». N’hésitez pas à aller voter sur www.tribway.com pour les bloggeurs que vous trouvez les meilleurs !

    Nous vous souhaitons une bonne journée

    Bien à vous,

    L’équipe My VitiBox

  • 3 mythes à dénoncer lors de votre prochain diner

    MYTHES À DÉNONCER

    Le dépôt est un défaut du vin

    Le dépôt que vous pouvez voir au fond de votre bouteille est composé d'éléments naturels - résidus de la pulpe de raisin et des pépins, acide tartrique cristallisé, levures mortes - qui n'altèrent en rien le gout du vin. C'est au contraire le signe que la filtration réalisée sur le vin n'a pas été excessive et que ce vin a conservé les éléments essentiels pour son développement aromatique. Plutôt un bon signe donc!

    Le vin rouge pour la viande et le vin blanc pour le poisson 

    Si cette règle est bonne en générale, elle ne l'est pas systématiquement. N'hésitez pas à la transgresser de temps en temps pour surprendre votre palais. Rien de tel qu'un bon cru bourguignon en 100% pinot noir pour accompagner un saumon grillé. Et faites donc l'expérience d'un vin blanc en accompagnement de vos prochaines côtes de porc.

    Mon conseil de bourgogne 100% pinot noir à déguster : Bourgogne Hautes Côtes de nuits - Château de Villars Fontaine 2007 (box vins My VitiBox du mois d'Avril)

    Le vin blanc est plus "light" que le vin rouge

    Cette illusion, surtout répandue parmi les dames soucieuses de leur silhouette, n'est absolument pas fondée. En effet, les calories contenues dans le vin proviennent du sucre résiduel et de l'alcool. Les vins blancs secs (sans sucre résiduel) ont des degrés alcooliques comparables à ceux des vins rouges et sont donc aussi caloriques. Quant aux vins blancs moelleux qui contiennent plus de sucres résiduels, leur niveau calorique est plus élevé.

     

    Pour en savoir plus sur les vins et l'oenologie, dénoncer les faux mythes et "briller" lors de vos diner, n'hésitez pas à vous inscrire à l'abonnement vin My VitiBox. Vous recevrez chaque mois deux grands crus sélectionnés par Alain Gousse, ancien sommelier de la Tour d'Argent ainsi qu'un cours d’œnologie et des fiches d'aide à la dégustation.

  • Ce qu'il faut savoir sur le service du champagne

    LE SERVICE DU CHAMPAGNE

    Le champagne et le vin ne se servent pas de la même façon, laissez-moi vous donner quelques astuces pour vous guider dans votre initiation à la dégustation ;)

    - Coupe ou flûte, que choisir? Préférez toujours les flûtes car elles permettent aux bulles de s'exprimer tandis que la coupe ne retient pas l'effervescence. n.b. : Les bulles se forment au contact des impuretés du verre; pour qu'il ne soit ni trop sale, ni trop propre, séchez le avec un torchon .

    - Comment ouvrir la bouteille? Serrez le bouchon fort dans votre main et faites tourner la bouteille très doucement.

    - Comment servir? Inclinez le verre à 45° pour conserver les bulles

    - Comment maintenir la température pendant le repas? Placez la bouteille de champagne dans un seau à glace contenant autant d'eau froide que de glace.

    Astuce : Comment conserver les bulles d'un champagne ouvert?

    Vous pouvez garder au frigidaire votre bouteille ouverte pendant maximum une journée, avec un bouchon stoppeur parfaitement hermétique. Vous pensiez conserver les bulles de votre champagne au frigo en glissant dans son goulot une petite cuillère? Je suis désolé de vous apprendre que c'est un mythe...investissez dans un bouchon stoppeur!

    Mon conseil de champagne à dégusterchampagne Tradition Brut - Grand Cru Cramant Maison Bonnaire (box vins My VitiBox du mois de Décembre)

    Si vous souhaitez en savoir plus sur la dégustation du champagne, lisez mon article: " Comment déguster un champagne? "

  • L'oeil : la première étape de la dégustation

    PREMIÈRE ÉTAPE DE LA DÉGUSTATION

    Pour vous guider dans votre initiation à la dégustation d'un vin, je vous propose de commencer par la première étape : l'oeil. Cette étape permet d'apprécier et d'observer "la robe" du vin (sa couleur et son aspect extérieur)

    Ma méthode : je prends mon verre à 45° en arrière et j'admire la robe au dessus d’une belle nappe blanche. Ensuite, j'observe :

    - la couleur : est elle sombre ou claire ? La couleur d’un vin est influencée par le cépage, le millésime, la fermentation, l ‘élevage… Elle évolue au cours du temps, s’éclaircit avec l’âge pour le rouge et s’assombrit pour le blanc. Je peux ensuite établir sa couleur précise (voir photo ci-dessus)

    - la brillance/l'acidité : Il s’agit d’évaluer le reflet de la lumière à la surface du vin lié au niveau d’acidité du vin. Est-il brillant ? Réfléchit-il à la lumière ? Un vin jeune à l’acidité importante sera très brillant, étincelant et cristallin. Son acidité diminue au fil des ans, et la brillance s’estompe avec elle. La robe devient alors plus fade et triste.

    - la viscuosité (sucre/alcool) : En penchant mon verre, j'observe la formation de gouttelettes sur les parois du verre. Cette présence de larmes est liée à la concentration en alcool et en sucre du vin.

    Je vous propose de continuer votre initiation à l'oenologie via mes autres articles sur les étapes de dégustation:  " le nez: deuxième étape de la dégustation " et " la bouche: troisième étape de a dégustation". Pour en savoir plus sur arômes regardez également : " les 14 familles d'arômes" , "des aromes primaires aux aromes d'evolution".

    Pour continuer à apprendre chaque mois sur l'oenologie et le vin, n'hésitez pas à vous inscrire à l'abonnement vin My VitiBox.

  • Le nez : la deuxième étape de la dégustation

    Pour vous guider dans votre initiation à la dégustation d'un vin, je vous propose de passer à la deuxième étape de la dégustation: le nez. Cette l’étape la plus importante de la dégustation car les arômes sont d’autant plus intenses au nez qu’en bouche.

     1er nez

    Ma méthode : Je sens le vin en tenant le verre immobile (avant agitation). Je n’hésite pas à plonger mon nez profondément dans mon verre en inhalant en courtes ou longues inspirations.

    Je détecte si je sens une mauvaise odeur (bouchon, oxydé, trop vieux…) mais ce genre d’odeur est souvent flagrant.

    - l’intensité aromatique : puissante ou discrète ? Plus vous tenez le verre loin du nez (10cm) plus l’intensité est puissante.

    - les arômes : je détecte les famille d’aromes (floral, fruité, végétale, minérale, boisé, épicé…) puis de façon plus précise si possible je nomme les odeurs de cassis, vanille, acacia, poivron, chêne… (cf tableau)

    2ème nez

    Ma méthode : je fais tournoyer le vin dans mon verre pour que les arômes se libèrent dans l’air. De cette façon, je parviens à identifier de manière bien plus précise les arômes du vin. Je repère les arômes une deuxième fois, pour détecter les différents arômes révélés au 2ème nez.

    Je vous propose de continuer votre initiation à l'oenologie via mes autres articles sur les étapes de dégustation:  " l’œil: première étape de la dégustation " et " la bouche: troisième étape de la dégustation". Pour en savoir plus sur les arômes regardez également : " les 14 familles d'arômes" et "des aromes primaires aux aromes d'evolution".

    Pour continuer à apprendre chaque mois sur l'oenologie et le vin, n'hésitez pas à vous inscrire à l'abonnement vin My VitiBox.

  • La bouche : la troisième étape de la dégustation

    Pour vous guider dans votre initiation à la dégustation d'un vin, je vous propose de passer à la troisième étape de la dégustation: la bouche. Très souvent l'étape la plus appréciée ;)

    Ma méthode : Vous aspirerez un peu d’air tout en gardant le vin en bouche : c’est ce qu’on appelle la rétro-olfaction ; celle-ci permet d’intensifier les arômes du vin en bouche et faire passer le vin un peu partout en bouche permet de caractériser les saveurs du vin : sucré, salé, acidité, amertume.

    - l'attaque en bouche : est-elle agressive, puissante, franche, suave, faible ?

    - le degré de sucre : surtout pour les vins blancs (sec, demi sec, moelleux, liquoreux).

    - le degré d’alcool : inférieur à 10,5% très faible, supérieur à 14% très fort en alcool.

    - l'acidité : plus le vin me fait saliver, plus il est acide.

    - les tanins : si j'ai cette sensation râpeuse en bouche, cette impression de sécheresse, cela signifie que le vin est très tannique.

    - les arômes : détecter les nuances d'arômes en comparaison avec ceux senti au nez.

    - la caudalie (la finale) : unité de mesure (en secondes) pour calculer le temps que les aromes restent dans la bouche après avoir avaler (1-3 court, 4-7 moyen, 8-12 long, au dessus de 12 exceptionnel).

    Je vous propose de continuer votre initiation à l'oenologie via mes autres articles sur les étapes de dégustation:  " l’œil: première étape de la dégustation " et " Le nez : deuxième étape de la dégustation". Pour en savoir plus sur les arômes regardez également : " les 14 familles d'arômes" et "des arômes primaires aux aromes d'evolution".

    Pour continuer à apprendre chaque mois sur l'oenologie et le vin, n'hésitez pas à vous inscrire à l'abonnement vin My VitiBox.

  • Dessert au chocolat, quel vin choisir ?

    DESSERT AU CHOCOLAT

    Le chocolat et le vin, un accord pas si facile !

    Mais attention le goût puissant et concentré et l’amertume du chocolat rendent difficiles les accords avec des vins. Souvent très sucré, le dessert au chocolat a une fâcheuse tendance à écraser les vins.

    Les vins à éviter 

    Evitez le Champagne, les vins blancs et la majorité des vins rouges aux tanins trop souples.

    Les vins qu'Alain vous conseille

    Optez plutôt pour un vin rouge très charpenté comme un Madiran ou encore des vins doux naturels avec une forte sucrosité notamment le Porto, le Banyuls ou bien le Maury.

    Essayez donc une mousse au chocolat noir avec :

    Mousse au chocolat

    et

     Prieuré des Mourgues Grande Réserve Rouge 2008, Saint Chinian - languedoc

    Accorder vin et chocolat n'est pas simple, mais les notes torréfiées de ce vin pourront adoucir l'amertume du chocolat noir.

    Si vous aimez les accords mets et vins, lisez mon article " accords mets-vins: sortez des sentiers battus ! " Pour en savoir un peu plus sur les vins rouges, découvrez mon article sur l'équilibre d'un vin rouge. Si vous souhaitez découvrir les règles des accords mets-vins abonnez-vous à la box vin My VitiBox !

  • Bernard Hudelot, un vigneron passionné et aventurier!

    BERNARD HUDELOT

    Entretien avec Bernard Hudelot, propriétaire du château Villars Fontaine

    Quelques mots sur vous et votre passion ?

    Paysan natif, chargé de cours à l’université d’œnologie de Lyon, je suis avant tout propriétaire d’un domaine de 33 hectares en Bourgogne : le château Villars Fontaine. Parti de rien, j’ai entièrement reconstruit le vignoble en 1977 pour vivre de ma passion.

    Quel est le secret du vin Villars Fontaine ?

    Notre situation géographique est notre réelle force. En plein cœur de la Bourgogne et des Hautes Côtes de Nuits, le château se trouve à plus de 400 mètres d’altitude et dispose des conditions climatiques parfaites pour élaborer de grands Bourgognes.

    Pourquoi cette spécialisation sur les vins de garde ?

    Pour moi, le fort potentiel de garde des Bourgognes est une évidence. J’élève donc mes vins en fûts de chêne pendant 18 à 24 mois pour les blancs et de 30 à 48 mois pour les rouges, ce qui est très rare surtout en Bourgogne.

    Pouvez vous m’en dire plus sur une des particularités de votre vignoble : le club des vignerons du cœur ?

    De nos jours, il est très difficile pour un vigneron de trouver la trésorerie suffisante pour exploiter un grand domaine vinicole. Par conséquent, de nombreux vignobles sont rachetés par des grands groupes financiers et la région perd peu à peu de son charme suite à la disparition de nombreuses exploitations familiales. Moi, je n’ai pas voulu renoncer à mon domaine. J’ai donc décidé de fractionner 28 hectares de mon vignoble en micro-parts pour le partager avec mes amis et mes clients qui sont devenus mes associés. Chaque actionnaire est à la fois propriétaire, exploitant et consommateur. Le club des vignerons du cœur compte aujourd’hui 1200 propriétaires qui ont la garantie que l'âme du château perdurera.

    Bernard Hudelot, en plus d’être responsable nationale de vin et santé à l’union des œnologues, vous êtes également consultant pour les « vignobles de l’impossible » 

    Je me suis également lancé un défi insensé de développer des vignes dans des endroits improbables. J’ai déjà travaillé sur ce projet à Tahiti, au Gabon, en Birmanie ainsi qu’en Mongolie.

    Votre meilleur souvenir au château Villars Fontaine ?

    Le jour où j’ai reçu la préfète de Bourgogne Anne Bocquet et que je lui ai fait dégusté une bouteille du Grand Cru Corton Clos du roi d’une année mythique, le millésime 1952. Millésime qui se révéla être son année de naissance, pur hasard bien évidemment…

    Retrouvez le vin de Bernard Hudelot: Bourgogne Hautes Côtes de Nuits - Château de Villars Fontaine - 2007 sur le site My VitiBox.

    Si vous souhaitez découvrir l'histoire d'autres vignerons chevronnés et de leurs vins, abonnez-vous à la box vin My VitiBox !

Total des articles 91 à 100 de 165

Page:
  1. 1
  2. ...
  3. 8
  4. 9
  5. 10
  6. 11
  7. 12
  8. ...
  9. 17
[profiler]
Memory usage: real: 19136512, emalloc: 18557168
Code ProfilerTimeCntEmallocRealMem