My VitiBox s’invite sur la liste de mariage Améliste, pensez-y !

LISTE DE MARIAGE

My VitiBox s’invite sur la liste de mariage Ameliste.

Aujourd’hui, on trinque au champagne (Bonnaire of course !) avec toute l’équipe Ameliste car My VitiBox rejoint le top des idées cadeaux d’Ameliste, le spécialiste des listes de mariage “Nouvelle génération et 100% vous”.

 

Et oui, l’été approche et avec lui le ballet des mariages heureux et bigarrés. Alors qu’offrirez vous cet été aux mariés ? Un moule à cake, des assiettes en porcelaine, un jeu de draps ? Un peu boring tout ça ; ) Alors pensez à My VitiBox et offrez leur 1, 2 ou 3 mois d’abonnement sur leur liste Ameliste !

Le deal est simple : vous leur offrez My VitiBox, et nos joyeux mariés recevront chaque mois leur coffret oenologie avec deux grands vins sélectionnés par Alain Gousse, l’ancien sommelier de la Tour d’Argent. Ils pourront s’organiser tous les mois un délicieux dîner, en dégustant de grands vins, tous les deux, juste en amoureux. Allez, avouez que c’est mieux que 3 assiettes en porcelaine, non ?

Si vous vous mariez, rendez vous donc chez Ameliste pour y ouvrir votre liste et y glisser votre abonnement vin My VitiBox. Allez, on ne vous en dit pas plus, mais vous bénéficierez d’un privilège spécial jeunes mariés ; ) Ameliste, nous les aimons bien car c’est vraiment des chouettes gens, passionnés et qui n’ont qu’un rêve en tête : chérir les mariés. Donc n’hésitez pas à leur faire confiance si vous vous mariez.

Deux aspects vraiment chouettes de leurs listes :

1) Vous pouvez ajouter TOUS les cadeaux qui vous font plaisir, même ceux qui ne sont pas forcément proposés. Un nom, une référence… Même une photo. Améliste s’occupe du reste !

2)  Vous recevrez 100 % de vos dons sur votre carte de paiement Améliste, valable dans tous les points de ventes et distributeurs automatiques. Vous pourrez ainsi profiter des bonnes affaires sur tous les cadeaux proposés par Améliste (Ameliste vous négocie de belles réducs avec tous ses prestataires) !

A nos abonnés chéris qui se marient n’hésitez pas à nous contacter par mail à [email protected], nous négocierons auprès de nos vignerons partenaires d’excellents prix sur des délicieux vins pour votre réception de mariage.

Rendez-vous sur www.ameliste.fr pour découvrir votre futur liste !

 Ameliste, la liste nouvelle génération

PS : si vous vous mariez et que vous souhaitez créer votre blog, pensez à papillonnoceur, c’est aussi un grand ami de My VitiBox !

Pour en savoir plus, lisez notre article sur les cadeaux de mariage

Graves Cuvée Drapeaux de Floridène Domaine Dubourdieu 2009 – Entrée : carpaccio de Saint Jacques aux noisettes concassées

CARPACCIO DE SAINT JACQUES
Temps de préparation : 10 minutes
Temps de repos : 30 minutes
Difficulté : 
Ingrédients pour 2 personnes : 
4 noix de Saint Jacques
6 noisettes
2 cuillères à soupe d’huile de noisettes
2 cuillères à café de jus de citron
Quelques zestes de citron
Poivre et sel
Préparation : 
  1. Dans chacune de vos assiettes mettez une demie cuillère à soupe d’huile de noisettes.
  2. Coupez les noix de Saint Jacques en fines lamelles puis déposez-les délicatement dans vos assiettes préalablement huilées.
  3. Versez par dessus une cuillère à café de jus de citron jaune et une demie cuillère à soupe d’huile de noisettes.
  4. Saupoudrez de quelques zestes de citron vert, poivrez, salez et terminez en parsemant des quatre noisettes grossièrement concassées au pilon.
  5. Laissez votre préparation au réfrigérateur pendant une demie heure avant de la servir à votre invité !

Astuce : Laissez vos noix de Saint-Jacques au congélateur pendant une demie heure avant de débuter, elles durciront et seront plus faciles à trancher ensuite ! 

- version imprimable de l’intégralité des recettes en accord avec ce vin en cliquant ici -

Pour en savoir plus sur les accords met-vins, découvrez notre article sur les accords mets-vins originaux.  Si vous souhaitez découvrir les règles des accords mets-vins abonnez-vous à la box vin My VitiBox !

Graves Cuvée Drapeaux de Floridène Domaine Dubourdieu 2009 – Plat : filet de turbot en papillotes

FILET DE TURBOT EN PAPILLOTES
Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes
Difficulté : 
Ingrédients pour 2 personnes :
Un petit turbot (environ 500 grammes)
Crème fraiche liquide
Tomates cerises
Persil
Echalottes
Jus de citron
Préparation :
  1. Prélevez les filets du turbot. (Ou demandez à votre poissonier de le faire ! )
  2. Disposez-les sur une feuille de papier aluminium assez grande (d’une petite taille A4).
  3. Ciselez l’échalote très finement dans la papillote. Pour ne pas pleurer, épluchez-les sous l’eau froide. D’autres disent qu’il faut tirer la langue sinon !
  4. Saupoudrez votre papillote de persil frais et de crème.
  5. Coupez quelques tomates cerises que vous ajouterez sur les filets de turbot.
  6. Enfin salez, poivrez et versez le jus de citron.
  7. Disposez les papillotes dans un plat au four pendant 20 minutes à 180 °C.

Astuce : Servez votre poisson avec un peu de riz basmati et quelques tranches de pain complet ! 

Vos papillotes de turbot à la crème citronnée s’associeront particulièrement bien avec la légèreté du vin blanc de Monsieur Dubourdieu. Sa bouche fraîche, citronée, minérale, avec une finale très aromatique et sa petite touche iodée m’ont charmée !

- version imprimable de l’intégralité des recettes en accord avec ce vin en cliquant ici -

Pour en savoir plus sur les accords met-vins, découvrez notre article sur les accords mets-vins originaux.  Si vous souhaitez découvrir les règles des accords mets-vins abonnez-vous à la box vin My VitiBox !

Graves Cuvée Drapeaux de Floridène Domaine Dubourdieu 2009 – Dessert : Salade d’oranges sanguines et pamplemousses

SALADE D’ORANGES SANGUINES ET PAMPLEMOUSSES
Temps de préparation : 10 minutes
Temps de repos : une heure
Difficulté : 
Ingrédients pour 2 personnes :
2 belles oranges sanguines (type Moro, notre préféré)
1 pamplemousse rose
Sucre de canne roux
Canelle en poudre
Eau de fleur d’oranger
Préparation :
  1. Pelez les oranges sanguines et le pamplemousse avec un couteau bien aiguisé.
  2. Prenez soin d’ôter toutes les peaux blanches qui adhèreraient encore à la pulpe, elles gardent le goût d’amer-tume.
  3. Taillez les oranges et le pamplemousse en rondelles et disposez-les à plat sur une grande assiette.
  4. Saupoudrez de sucre de canne.
  5. Arrosez de deux bouchons d’eau de fleur d’oranger et parsemez d’un peu de cannelle.
  6. Réservez ensuite une heure au réfrigérateur pour que les fruits exudent un peu de jus qui se mélangera auxautres arômes.

Astuce : Ne mettez pas trop d’arômes de fleur d’oranger, cela pourrait gâcher ceux de votre vin blanc, juste quelques gouttes seront délicieuses. L’orange sanguine « Moro », douce et légèrement violette, donnera du peps à votre salade ! 

Vos papillotes de turbot à la crème citronnée s’associeront particulièrement bien avec la légèreté du vin blanc de Monsieur Dubourdieu. Sa bouche fraîche, citronée, minérale, avec une finale très aromatique et sa petite touche iodée m’ont charmée !

- version imprimable de l’intégralité des recettes en accord avec ce vin en cliquant ici -

Pour en savoir plus sur les accords met-vins, découvrez notre article sur les accords mets-vins originaux.  Si vous souhaitez découvrir les règles des accords mets-vins abonnez-vous à la box vin My VitiBox !

Médoc Château Villa Carmin 2010 – Plat : confit de canard et ses pommes de terres fondantes

CONFIT DE CANARD ET SES POMMES DE TERRES FONDANTES
Accompagnez ce plat d’un Médoc Château Villa Carmin 2010
Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 45 minutes
Difficulté : 
Ingrédients pour 2 personnes : 
2 cuisses de confit de canard
500 grammes de pommes de terres de type charlotte (les petites !)
150 grammes de cèpes
1 gousse d’ail
1 demie botte de persil
Préparation : 
  1. Épluchez les pommes de terre et découpez les en rondelles.
  2. Émincez finement la gousse d’ail.
  3. Dans une sauteuse, disposez les cuisses de canard côté peau avec leur graisse et faites dorer 5 à 10 min sur feumoyen.
  4. Dans un plat à gratin, déposez une feuille de papier sulfurisé. Une fois les cuisses dorées, égouttez-les au dessusde la sauteuse puis disposez-les dans le plat afin que le papier cuisson absorbe la graisse.
  5. Pour conserver toute la tradition de cette recette qui nous vient du Gers faites revenir des pommes de terre dans la graisse du canard pour les rendre fondantes. ( Même si ce n’est pas forcément très light, cela reste délicieux !).
  6. Salez légèrement et poivrez votre préparation.
  7. Faites ensuite cuire pendant 25 min en surveillant la cuisson et en prenant soin de retourner les cuisses de ca-nard régulièrement.
  8. Lavez les cèpes. Ajoutez les champignons et le persil finement coupé 5 minutes avant la fin de cuisson despommes de terre.
  9. Retirez le papier sulfurisé du plat où se trouve les cuisses de canard et répartissez les pommes de terre dans leplat à gratin avec la viande.
  10. Enfournez enfin pendant 20 min et servez bien chaud !

Astuce : Laissez vos noix de Saint-Jacques au congélateur pendant une demie heure avant de débuter, elles durciront et seront plus faciles à trancher ensuite ! 

- version imprimable de l’intégralité des recettes en accord avec ce vin en cliquant ici -

Pour en savoir plus sur les accords met-vins, découvrez notre article sur les accords mets-vins originaux . Si vous souhaitez découvrir les règles des accords mets-vins abonnez-vous à la box vin My VitiBox !

Médoc Château Villa Carmin 2010 – Dessert : Macarons café-noisettes

MACARONS CAFÉ-NOISETTES
Temps de préparation : 45 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes
Difficulté : 
Ingrédients pour 2 personnes :
Pour les macarons :
3 blancs d’oeufs
50 grammes de sucre
70 grammes de poudre d’amande
75 grammes de sucre glace
Extrait de café
Pour la ganache au café :
25 cl de lait
3 jaunes d’oeufs
50 grammes de sucre
20 grammes de maïzena
Extrait de café soluble
50 grammes de crème fouettée
50 grammes de noisettes torréfiées
Préparation :
  1. Préchauffez votre four à 160° (thermostat.5-6).
  2. Commencez par préparer les macarons.
  3. Pour cela, montez les blancs en neige, incorporez le sucre en poudre puis ajoutez un trait d’extrait de café.
  4. Mélangez le sucre glace et la poudre d’amande, puis à l’aide d’une spatule, ajoutez les à aux blancs en mélangeant délicatement.
  5. Remplissez une poche à douille, puis dressez des « petits tas » sur du papier cuisson. Laissez cette préparationà l’air libre pendant 20 minutes.
  6. Enfournez ensuite pendant 8 minutes.
  7. Ensuite, préparez la crème pâtissière au café : chauffez le lait et ajoutez-y du café soluble selon votre goût.
  8. Blanchissez les jaunes avec le sucre et ajoutez la maïzena.
  9. Versez la moitié du lait bouillant sur les jaunes, délayez et remettez le tout dans votre casserole.
  10. Faites cuire cette crème pâtissière pendant une minute à l’ébullition en remuant régulièrement.
  11. Placez la crème dans un récipient, filmez et mettez au frais.
  12. Montez la crème fouettée en chantilly.
  13. Une fois la crème au café refroidie, ajoutez de l’extrait de café pour corser le goût de celle-ci. Remplissez une nouvelle poche à douille de crème pâtissière au café et réservez.
  14. Garnissez les macarons avec la crème au café et mettez une demie noisette au milieu cette crème : C’est prêt vous pouvez vous régaler !

Astuce : Vous pouvez surveiller la cuisson de vos macarons en fonction de leur grosseur. S’ils vous paraissent de la taille de ceux de Ladurée, c’est qu’ils sont parfaits ; ). Plus gros : ils sont légèrement trop cuits ! 

- version imprimable de l’intégralité des recettes en accord avec ce vin en cliquant ici -

Pour en savoir plus sur les accords met-vins, découvrez notre article sur les accords mets-vins originaux . Si vous souhaitez découvrir les règles des accords mets-vins abonnez-vous à la box vin My VitiBox !

 

Carillon 2006 du Château Fombrauge, Saint-Emilion Grand Cru – Dessert : FONDANT MENTHE CHOCOLAT

FONDANT MENTHE CHOCOLAT

Dessert à accompagner avec un Saint-Emilion Grand Cru Carillon 2006 du Château Fombrauge

Temps de préparation : 25 minutes

Temps de cuisson : 15 minutes

Difficulté : 

 

Pourquoi avoir choisi ce dessert ?

La longueur en bouche de cette cuvée et sa richesse aromatique lui permettront de s’équilibrer avec le chocolat du fondant, intense et persistant. Sophie Roche des mignardises and co a réussi à apporter la fraicheur de la menthe au goût prononcé du chocolat. A tester !

–version imprimable de la recette en cliquant ici–

Ingrédients pour 6 personnes :

260 g de chocolat noir à dessert

10 feuilles de menthe

120 g de sucre

12 cl de lait

100 g de beurre coupé en morceaux

4 œufs

120 g de farine

Préparation :

  1. 1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. 2. Faites infuser la menthe dans le lait chaud pendant 20 à 25 minutes.
  3. 3. Retirez ensuite les feuilles de menthe et faites fondre le chocolat avec le lait à feu doux.
  4. 4. Ajoutez au chocolat le beurre coupé en petit morceaux et mélangez pour obtenir une préparation lisse et homogène.
  5. 5. Ajoutez ensuite le sucre.
  6. 6. Dans un bol, battez les œufs (jaunes et blancs) puis incorporez-les délicatement à la préparation.
  7. 7. Ajoutez ensuite la farine et vos fondants sont presque prêts !
  8. 8. L’idéal est ensuite de répartir cette pâte dans 6 moules individuels préalablement beurrés mais un moule à gâteau traditionnel conviendra également.
  9. 9. Laissez cuire votre préparation seulement 15 minutes pour que vos gâteaux soient bien fondants (un peu plus si vous n’avez qu’un seul moule).

Astuces : laissez tiédir vos fondants 15 minutes avant de les déguster. Saupoudrez-les de sucre glace et servez-les accompagnés d’une de glace vanille pour que votre dessert soit encore plus gourmand !

Pour en savoir plus sur les accords met-vins, découvrez notre article sur les accords mets-vins originaux . Si vous souhaitez découvrir les règles des accords mets-vins abonnez-vous à la box vin My VitiBox !

 

A quelle température servir le vin ?

TEMPÉRATURE DU VIN

Une entrecôte froide ? Une glace fondue ? Rien de très tentant… En cuisine, la température de service d’un plat est primordiale. Et bien c’est exactement la même chose avec le vin. Voici donc quelques règles à respecter pour savourer comme il se doit le breuvage de Bacchus.

On dit souvent que les vins blancs et les rosés se boivent frais et que les vins rouges se boivent à température ambiante. J’apporterai ici quelques nuances à cette règle.

La température idéale : pourquoi et comment ?

Retenez que les basses températures empêchent les arômes de s’exprimer et les hautes rendent l’alcool trop présent, c’est pour éviter cela qu’il faut trouver la température idéale. Cette température idéale dépend de plusieurs facteurs, parmi lesquels :

  • la structure du vin, qui est proportionnelle à sa concentration en tanins. Plus un vin est structuré, plus sa température idéale de dégustation s’élèvera.
  • sa complexité aromatique, c’est-à-dire du nombre d’arômes et de saveurs qu’il exprime. Un vin complexe servi trop frais ne révèlera pas tous ses arômes : (
  • de la température ambiante de la pièce dans laquelle on déguste

La température idéale de service des vins rouges

– Pour des vins rouges très légers et fruités : 11-12 °C

– Pour les Beaujolais et les vins peu tanniques : 13-14 °C

– Pour des Bourgognes, Loire et vins rouges de structure moyenne : 15-16 °C

– Pour les Bordeaux, les Portos, et tous les vins rouges plus structurés : 17-18 °C

– Pour les vins d’âge ou exceptionnels : 18-19 °C

De plus en plus de personnes apprécient de servir leur vin rouge très frais (parfois en dessous de 10°C  degrés). Pourquoi pas ? L’essentiel, c’est de se faire plaisir.

La température idéale de service des vins blancs 

– Vins de liqueur : 6 °C

– Champagnes simples, vins mousseux ou muscats : 7-8 °C

– Vins moelleux, vins d’Alsace vendanges tardives, vins moelleux, blancs secs légers ou acides : 9-10 °C

– Beaux champagnes ou vins blancs demi-secs (Vouvray, Pinot gris d’Alsace, Gewurztraminer) : 11-12°C

– Vins jaunes du Jura : 13-14 °C

– Vins blancs d’âge : 15-16 °C

La température idéale de service des vins rosés 

– Champagnes rosés simples et autres effervescents rosés : 7-8°C

– Rosés fruités et légers comme les rosés de Provence : 9-10 °C

– Beaux champagnes rosés : 11-12 °C

– Clarets de Bordeaux, rosé des Riceys ou Bourgognes rosés : 13-14 °C

En règle générale évitez de boire votre rosé avec trop de glaçons pour éviter que les arômes ne se diluent. Nous ne vous en tiendrons cependant pas rigueur si, en été, il vous arrive de commander « une piscine » et de noyer votre rosé avec des glaçons dans un grand verre à ballon ! J’espère que mon père, producteur de rosé en Provence, ne m’entend pas : )

 

C’est bien beau tout cela, mais comment moduler la température de mon vin ?

Sachez tout d’abord qu’une fois servi dans vos verres, votre vin prendra rapidement 2°C.

Pour le réchauffer, vous pouvez l’aérer dans une carafe à température ambiante. Pour accélérer ce processus, certains font couler de l’eau chaude sur la carafe avant d’y mettre le vin.

Pour refroidir un vin, vous pouvez utiliser un seau à glace, qui provoque une descente brutale en température, ou bien un manchon  réfrigéré, à placer préalablement au congélateur et qui est particulièrement rapide et efficace pour faire baisser la température d’un vin. Sinon, votre réfrigérateur fera l’affaire ; )

Et pour encore plus de conseils commandez votre abonnement vin My Vitibox pour retrouver toutes les astuces du Vitiguide!

Bébé-crus : un cadeau de naissance millésimé.

UN CADEAU DE NAISSANCE MILLÉSIMÉ

Tiens, si nous achetions plusieurs bouteilles d’un très bon vin de l’année de naissance de notre enfant ?

Il pourrait le laisser vieillir et le déguster dans quelques années pour sa majorité, son mariage ou même pourquoi pas à la naissance de son premier enfant : la boucle est bouclée ! 

Quel vin choisir et comment le conserver ?

Plusieurs facteurs peuvent chaque année influencer la qualité du raisin et donc du vin : soyez  stratégiques et renseignez vous sur la météo pour que bébé puisse profiter d’un grand vin ; ) !

Les conditions climatiques printanières idéales (frais mais avec un fort ensoleillement et une pluviométrie moyenne) favorisent le bon développement de la vigne. Ensuite, les journées doivent être chaudes et les nuits fraiches en été avec une pluviométrie limitée pour favoriser une maturation lente et progressive des raisins. Si ces conditions sont réunies vous aurez probablement un très bon millésime.

Première étape : bien choisir le vin en fonction de l’année de naissance de votre enfant.

En 2005 préférez des Bordeaux ou des Bourgognes. Les petits chanceux : les récoltes ont étés exceptionnelles cette année là !

En 2006, tournez vous vers des vins du Sud-Ouest ou des Côtes-du-Rhône comme un Châteauneuf-du-Pape par exemple.

En 2007, évitez les Bordeaux dont la qualité a été un peu décevante cette année là mais privilégiez les vins du Languedoc-Roussillon ou les vins de Bourgogne. Vous trouverez de très bons vins de garde que vous pourrez déguster dans plusieurs années.

En 2008, les vins de Loire feront certainement plaisir à vos enfants quand ils les retrouveront. Si vous avez un budget un petit peu plus élevé, achetez quelques caisses de Champagne : les vendanges ont été exceptionnelles cette année là. 

En  2009, année très satisfaisante pour de nombreuses appellations, vous ne serez pas déçus si vous sélectionnez un grand vin de Bordeaux !

En 2010, année de naissance du premier Ipad d’Apple ; ), direction le Sud-Ouest ou les Côtes-du-Rhône.

Pour les plus jeunes, laissez-vous encore un peu de temps pour choisir, les vendanges sont encore assez récentes pour vous conseiller. Je n’ai pas encore suffisamment dégusté ces millésimes ! ; )

Privilège des abonnés My VitiBox : vous allez recevoir prochainement un VitiGuide dans lequel vous retrouverez des infos sur les meilleurs millésimes détaillés région par région ! (depuis 1985..)

Deuxième étape : bien conserver ce cadeau de naissance dans votre cave et ne pas céder à la tentation de le boire avant votre enfant ; )

Comment conserver le vin de votre enfant chéri ?

Retrouver les 5 règles d’or pour constituer votre cave sur notre blog My VitiBox.

Et moi ? Mes parents, pourtant viticulteurs, n’ont pas eu cette si bonne idée de cadeau de naissance…

 

Vins d’assemblages : un mariage pour tous les cépages ?

VIN DE CÉPAGE

Mariage pour tous ou mariage tout seul ? Ce débat d’actualité s’applique aussi aux vins : les préférez-vous mono-cépages ou en assemblage ? Cette semaine l’un de nos abonnés me demandait la signification d’un vin de cépage. Je vous retranscris ma réponse pour que tout le monde puisse en profiter !

Un vin qualifié de “vin de cépage” ou “vin de mono-cépage” est un vin issu d’un seul cépage comme son nom l’indique ; ) . Ce cépage a été sélectionné avec attention, généralement pour son goût unique et son adéquation avec le terroir. Pour que ça ne soit pas trop simple non plus, un vin de cépage peut toutefois provenir d’un assemblage de vins du même cépage mais issus de parcelles différentes ! C’est le cas du Mercurey, vieilles vignes, Domaine Theulot-Juillot, 2010 que vous avez pu déguster grâce à votre box vin du mois d’octobre, un 100 % pinot noir issu de l’assemblage de vins de 3 parcelles.

=> Le Chardonnay et le Riesling sont deux cépages blancs souvent utilisés pour la production de vin mono-cépage respectivement en Bourgogne et en Alsace.

Lorsque je travaillais en Afrique du Sud j’ai remarqué que, dans les rayons de supermarchés les vins n’étaient pas classés par région comme en France mais plutôt par cépage ! La principale raison ? Les petits malins : ils ont remarqués que leurs consommateurs, parfois novices en matière de vins, étaient plus à l’aise ainsi car l’offre y est plus lisible ! A voir …

Un vin d’assemblage est à l’inverse un vin issu d’un assemblage de plusieurs cépages. Le vigneron tente de composer le mélange parfait, qui tire parti des forces de chacun d’entre eux en neutralisant leurs faiblesses. On retrouve donc souvent un juste équilibre entre les saveurs.

=> A titre d’exemple, l’appellation Châteauneuf-du-Pape autorise 13 cépages différents. Le vin du domaine de Lou Fréjau du coffret Clos des Vignes du mois de janvier en contient huit : vous y retrouverez à la fois du grenache, mourvèdre, syrah, cinsault, terret, muscardin, vaccarèse, et de la counoise !

N’hésitez pas à témoigner des assemblages les plus originaux que vous avez pu goûter !

Retrouvez les vins de nos précédents coffrets et leurs caractéristiques sur notre site.
Si vous souhaitez en savoir plus sur l’assemblage, je vous conseille de lire mon article sur l’assemblage des vins