Business du vin

Cash is king, même dans le vin...

  • Vinifier en musique, cela a-t-il vraiment un sens ?

    degustations-musicales3-684x270

    Dans le monde du vin, on entend de plus en plus parler du pouvoir de la musique dans les vignes et au chai. Est-ce un simple snobisme, une pratique d’hurluberlu ou bien cela a-t- il un véritable intérêt
    œnologique ? Même s’il nous sera bien évidemment difficile de trancher, nous sommes allés enquêter pour comprendre pourquoi certains vignerons mélomanes vinifient en musique !

    La vigne est exposée à de nombreuses maladies au court de son évolution comme le mildiou ou le phylloxéra ou encore le botrytis (même si ce dernier est souhaité dans la production de vin moelleux,
    comme en Sauternes par exemple).

    Plusieurs études ont démontré que la diffusion de certaines ondes sonores permet d’éviter la propagation de ces maladies. Bien évidemment à chaque maladie correspond un son différent des autres. En vous promenant dans le vignoble entre avril et octobre (saison des vendanges), vous pourrez donc entendre certains morceaux de musique destinés à protéger les vignes de maladies !

    Certains vignerons diffusent également de la musique au sein même des cuves remplies de moût au cours de la fermentation puis de l’élevage. En effet, la musique favoriserait la vinification à l’aide des
    vibrations sonores qui stimuleraient le travail des levures naturelles pendant la fermentation.

    La musique est diffusée 20h sur 24h, directement dans les cuves à l’aide d’une enceinte immergée et totalement étanche. Le liquide des dieux affectionnerait tout particulièrement le jazz et la musique
    classique ; Marilyn Manson pourra donc se rhabiller !

    Et pour aller plus loin :
    Swing It ! Retenez bien ce nom. Start-up créée dans l’Hérault en 2015, Swing It développe un environnement connecté : un QR code figurant sur les étiquettes de chaque bouteille vinifiée en musique permet aux consommateurs d’écouter les mélodies qui ont rythmé la vinification du vin.

  • 3 expériences insolites dans le vin !

    Du vin en musique

    Vous pensiez avoir déjà tout appris sur le vin avec My Vitibox ? Il n’en est rien, nous avons encore beaucoup de chose à vous dire ! On en veut pour prendre les 3 faits suivants assez saugrenus mais qui ont fait leurs preuves !

    Le « bœuf de Kobé » du Languedoc

    Vous pensiez que seuls les Japonais avaient assez de fantaisie pour nourrir leurs animaux avec des boissons alcoolisées ? Et non, les Français aussi ! Seulement, contrairement aux bœufs de Kobé qui sont nourris entre autres à la bière, c’est du vin qui reçoivent les bovins languedociens de l’éleveur Claude Chaballier. En effet, celui-ci nourrit ses bêtes au marc de raisin et au vin du Languedoc qu’il incorpore à leur orge et leur foin. La viande obtenue a une « texture très spéciale, belle, persillée, fondante qui caramélise à la cuisson. Elle a une finesse de goût très marquée » commente un chef étoilé du Languedoc. Petite différence avec leurs cousins japonais : les bœufs de Claude Chaballier ne sont pas massés au saké… Sans doute une question de sens du détail !

    Faire cuire ses raisins avant vinification

    Vin et cuisine ont évidemment toujours été très liés. Jean-Luc Baldès, par ailleurs vigneron My Vitibox, a poussé cela un peu plus loin en passant ses propres raisins au four avant vinification. Coup de folie ? Auto-sabotage ? Eh bien non ! Déjà au Moyen-Age, les vignerons de Cahors laissaient chauffer les moûts avant vinification pour extraire un maximum de couleur et élaborer ce qu’on appelait alors du vin noir. En laissant ses raisins cuire une nuit durant dans un four à pruneaux, Jean-Luc ne fait que perpétuer une tradition. Il élabore avec ses raisins sa cuvée « The New Black Wine », rare et recherchée.

    De la musique dans les vignes

    La musique a des bienfaits sur tout ce qui l’entoure ! Et la vigne n’échappe pas à la règle. En effet, de par tout un tas de procédés métaphysiques bien trop compliqués pour nous simples amateurs de vin, la musique et les organismes végétaux complexes comme la vigne peuvent entrer en interaction. La musique va alors renforcer les défenses naturelles de la vigne contre des maladies du bois qui peuvent entraîner la mort des ceps et contre lesquelles il n’existe pas de traitement « médicamenteux ». Il n’est donc pas surprenant de croiser des vignerons utilisant la génodique, nom de cette méthode, qui diffusent du Mozart ou du Bach dans les vignes, comme chez le célèbre Bernard Magrez à Bordeaux.

  • Devenir parrain, ou adopter, un engagement pour la vie ?

    Devenir Parrain

    Si vous avez entre 800 000€ et plus de 5 millions d’€ à investir dans les vignes, félicitation !  Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Il faut savoir commencer petit. Tout est possible aujourd’hui et pour tous les budgets. On personnalise sa bouteille à son nom, on crée son vin en participant à l'assemblage, ou adopte un pied de vigne et on devient vigneron d’honneur !

    Si une petite envie de vie de châtelain coule dans vos veines, rien de plus chic que le château de Chambord. Une parcelle de 6 hectares replantée en 2015, est destinée au mécénat.  Moyennant quand même, 1 000€ déductibles, le mécène bénéficiera de l'inscription de son nom sur le pied adopté sur une plaque de cuivre à son nom, autant dire à vie ! L’heureux propriétaire bénéficie aussi d’une option d'achat prioritaire sur la cuvée "Romorantin" chaque année, dès le premier millésime, en 2019.

    Il est faisable de louer directement au producteur, par exemple le Château Maugey dans le bordelais vous demandera une adoption minimale de 5 ans, 6 pieds à 300€ par ceps, soit 10€ la bouteille finale et tout ça certifié Agriculture Biologique.

    Plus raisonnable, et sur une formule différente, il est possible de bénéficier de 6 à 36 pieds de vigne en Bourgogne du coté de Chablis, ou Saint-Emilion à Bordeaux, pour 159€, le temps d’un millésime. Des produits dérivés en rapport avec le domaine choisi, des journées dans le vignoble pour participer au travail de la vigne, et comprendre les étapes d’élaborations du vin, des dégustations et un repas au coeur des vignes. Et pour chaque pied loué vous disposez d'une bouteille de vin personnalisée.

    En Champagne, pour 399€, certains domaines proposent l’adoption de 12 pieds, accompagnés de son indispensable certificat d'adoption, 2 heures de visite du domaine, du chai et une dégustation pour 2 personnes. Une nuit en chambre d'hôte, située à moins de 20 kms du domaine, pour 2 personnes et les fameuses 12 bouteilles personnalisées de la cuvée. Un genre de week-end en amoureux grâce son bébé vigne.

    Chers futurs allocataires, c’est le moyen idéal pour devenir (ou pas) un futur vigneron.

    Cours onelogie ParisLilleLyon... Pour approfondir les connaissances que vous découvrez dans votre Vitibox, rendez-vous à un cours d'oenologie partout en France !

  • Envie d’une ballade oenotouristique de stars ?

    Les stars et le vin
    Et si la star c'était vous ?

     

    Depuis cette fin 2017, l'ancien joueur du XV de France, Sébastien Chabal propose une gamme de 120 000 bouteilles sur 3 vins, élaboré avec le Cellier des Chartreux à Pujaut, dans le Gard. « Les vins de Sébastien Chabal & les Chartreux » sont déclinés en côtes-du-Rhône villages Saint-Gervais rouge baptisé « Avec l'Art & la manière», en côtes-du-Rhône blanc « Je résiste à tout sauf à la tentation » et en rosé produit en vin de France nommé « Une petite cuvée au poil ». L'ancien rugbyman, ne veut pas s’arrêter à un simple coup de pub, et souhaite maintenant acquérir trois hectares de vignes dans les côtes-du-Rhône pour produire des raisins qui seront vendus au Cellier des Chartreux et devenir ainsi le 81e coopérateur de la cave, rien que ça !

    On ne compte plus les nombreux domaines viticoles acquis par les célébrités françaises, très rigoureuses sur la qualité de ses vins autant que sur leur carrière, c'est pour dire !

    Petite balade dans le Bordelais, Christophe Lambert s’associe avec Eric Beaumard élu meilleur sommelier d'Europe en 1994 et vice-champion du monde en 1998, pour vendre un cru de qualité à un prix abordable issu du domaine du Château Tour Seran dans le Médoc. En Haut-Médoc, son presque-voisin Gérard Depardieu et son Château Gadet qui possédait déjà des vignes angevines au Château Tigné et projette d’acquérir quelques hectares dans Languedoc, berceau des grands vins de l’Hérault. Depuis 1998, Francis Cabrel avec son frère Philippe possède le Domaine du Boiron dans le sud-ouest, près d’Agen. 40 000 bouteilles de trois vins rouges et un rosé en sortent chaque année. N’oublions pas l’ancien footballeur Bixente Lizarazu, propriétaire du Château Plaisance à Capian, où l'on produit un Grand Cru de Saint-Emilion.

    Direction le Val de Loire, où Michel Denisot a racheté 4 hectares de vignes au Domaine Sinson dans son Indre natal. Il est associé à la présentatrice Daphné Burki pour produire un rouge en AOC Valençay.

    Dans la Vallée du Rhône, Jean-Louis Trintignant est propriétaire du Domaine Rouge Garance sur 28 hectares et 9 cuvées annuelles biologiques. Le pilote Jean Alesi possède depuis 1995, 4 hectares de vignes du Domaine Henri de Lanzac, « Le Clos Hermitage ».

    On remonte plus au nord en Bourgogne, retrouver l’humoriste Régis Laspalès, propriétaire du Domaine Dubois à Nuits-Saint-Georges, et de son compère Philippe Chevallier, lui aussi propriétaire de quelques rangs à Volnay depuis 2009.

    Le Languedoc-Roussillon a du succès auprès des personnalités françaises. Le réalisateur Luc Besson est co-propriétaire de deux vignobles en Faugères, le Domaine Alquier et le Domaine de Senaux qui produit un rouge Saint-Chinian. Le comédien Pierre Richard, dans les Corbières, possède depuis 1986, le Château Bel Evêque. Il produit sur 50 hectares de vignes, 4 « vins d’auteurs », 3 « vins à succès », et 3 autres « vins populaires » en rouge et rosé. Jacques Legros, journaliste de TF1, possède depuis 2011, le domaine de Cantelauze où il produit à partir du cépage malbec, un AOC Cahors. L’ancien rugbyman, Gérard Bertrand, né en Languedoc, est un vigneron de naissance. Il possède 3 parcelles de vieilles vignes dans le Minervois, où il produit « Le clos d’Ora ».

    Cours oenologie ParisLilleLyon... Pour approfondir les connaissances que vous découvrez dans votre Vitibox, rendez-vous à un cours d'oenologie partout en France avec Prodégustation !

  • Résultats du jeu concours start-ups pour la Fête des Pères

    Du 5 au 14 juin 2016 inclus, nous avons organisé un grand jeu concours avec 7 autres start-ups pour faire gagner environ 740€ de lots pour la Fête des Pères du 19 juin 2016. Elaboré par My Vitibox avec WeCook, La Belle Assiette, VizEat, SnapCar, La Petite Tranche, Bonjour French Food et SoyezBCBG, vous avez été très nombreux a participer. Comme promis, voici la liste des heureux gagnants :

    - Sophie Meningaud (lot Bonjour French Food)

    - Edmond Barbarin (lot My Vitibox)

    - Lydie Rosier-Ronzeau (lot SoyezBCBG)

    - Bruno Rizzo (lot SoyezBCBG)

    - Jean-Charles Bertrand (lot La Petite Tranche)

    - Patricia Jacquoilleot (lot Bonjour French Food)

    - Vincent Aulagnier (lot VizEat)

    - Vincent Delasalle (lot La Belle Assiette)

    - Sabine Lallez (lot SnapCar)

    - Corinne Leminor (lot SoyezBCBG)

    - Axel Le Pennec (lot Bonjour French Food)

    - Patrick Chouffet (lot SnapCar)

    - Catherine Giroux (lot WeCook)

    - Gaylor Pochet (lot SnapCar)

    - David Suszwalak (lot SnapCar)

    - Nathalie Carre (lot My Vitibox)

    - Alain Fromentoux (lot My Vitibox)

    - Andre Pourtier (lot WeCook)

    - Alain Martin (lot La Petite Tranche)

    - Isabelle Dolci (lot La Petite Tranche)

    Si vous êtes dans cette liste, vous serez recontacté (si ce n'est déjà fait!) pour envisager les détails pratiques concernant la livraison des lots !

    Dans tous les cas, bravo à tous, et bonne Fête des Pères ! Pensez à gâter Papa avec de jolis cadeaux :-)

    Allez on ne peut pas s'y empêcher de vous donner quelques conseils si vous êtes à cours d'idée cadeau pour la Fête des Pères. Pour un cadeau plus familial, pensez à un abonnement vin My Vitibox pour découvrir l'oenologie pas à pas depuis son canapé avec chaque mois dans sa boîte aux lettres deux bonnes bouteilles de vin sélectionnées par le grand sommelier Alain Gousse (ancien sommelier de la Tour d'Argent et du Crillon), un petit livret pédagogique plein d'astuces, de conseils et de recettes pour découvrir les vins, et des petits cadeaux ! Mais si votre papa, que vous sentez désireux de recevoir un cadeau vin, préfère aller plus en profondeur et plus rapidement dans la découverte de l'oenologie, nous vous conseillons nos cours oenologie ParisLyonBordeaux ou Toulouse. Ce sera l'occasion de devenir un as du vin grâce à de belles dégustations de vin guidées par un sommelier ou un oenologue de formation. Pour suivre une formation oenologie, c'est assez simple puisque nous sommes présents dans 18 villes en France et à Bruxelles. Avec des deux idées cadeau, vous devriez être à peu près sûr de gâter Papa et de le rendre heureux :-)

  • La croissance du marché du vin : les raisons de son évolution?

    La croissance du marché du vin

    On ne vous étonnera pas en vous disant que le marché du vin, comme d’autres, répond à la loi de l’offre et de la demande. L’offre est restée à peu près stable en quantité tout en s’améliorant en qualité au cours des dernières années (millésimes exceptionnels tels que 2005, 2009 et 2010 qui ont contribué à l’augmentation des prix), tandis que la demande a fortement augmenté, dopée par l’arrivée en masse des consommateurs des pays émergents (la Chine bien sûr, mais aussi le Brésil) et de la Russie.

     

    Par ailleurs, la croissance du marché du vin s'explique par l’augmentation des prix. Celle-ci serait due au célèbre critique du vin, l'américain Robert Parker. Celui qu’on surnomme «le gourou» ou «le grand Bob», ancien avocat, a un faible pour les Grands Crus Bordelais. Les notes qu’il prodigue dans son guide The Wine Advocate influencent le prix des vins dans la plupart des régions du monde. Un vin noté 100/100 peut voir son prix tripler en quelques heures tandis qu’une mauvaise note peut faire chuter les prix de 30%. Certains considèrent qu'il contribue à l’uniformisation des vins car on dit qu’il aime les vins puissants et boisés.

     

    Si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à lire notre article sur le vin, un bon produit d'investissement?

     

    Nous vous invitons à déguster de grands vins en vous abonnant à une box vin My VitiBox.

  • Le vin, un bon produit d'investissement? La spéculation sur le vin à la mode

    A l’heure où le mot « crise » est dans toutes les bouches, regardons de plus près si le vin peut constituer un bon produit de placement financier. La spéculation sur le vin deviens une nouvelle mode pour les particuliers déçus par le marché financier, elle permet également de diversifier ses placements et l'aspect physique du vin rassure les investisseurs.

     

    QUELLE ESPÉRANCE DE GAIN ?

    La spéculation sur le vin se fait principalement autour des Grands Crus Classés de Bordeaux. L’indice WD Bordeaux 1CC correspond au prix moyen en euros des 10 millésimes de 1996 à 2005 des 8 premiers Crus Classés ou assimilés de Bordeaux (Ausone, Cheval Blanc, Haut-Brion, Lafite Rothschild, Latour, Margaux, Mouton Rothschild, Petrus). Cet indice a cru de plus de 10% par an entre 2006 et 2012, pas mal si l’on compare cela à la performance du CAC 40 sur la même période !

    La valeur des grands vins de Bordeaux connait une croissance fulgurante L'indice est calculé en fonction de l'ensemble des prix hors taxes répertoriés sur le marché et correspond à la moyenne du tiers des prix les moins élevés.

    La bouteille du Château Petrus a vu son prix s'envoler depuis plusieurs années : 538€ pour le millésime 2005 et 2457€ pour celui de 2010 !

    Des sociétés se sont spécialisées dans le conseils aux particuliers pour l'achat de leurs vins et la spéculation sur les vins. Vous avez par exemple Cavissima qui vous propose d'acheter les vins pour vous, de les stocker dans un lieu sûr et adapté à la conservation du vin et de vous aider à la revente. Vous constituez donc une cave virtuelle, facilement gérable, que vous pouvez voir à tout moment en ligne. Cette solution vous permet de limiter le risque sur l'achat et la conservation de vos vins.

    Beaucoup de millionnaires venant de Monaco et du Moyen-Orient se sont mis à la spéculation sur le vin et ont déjà investis une partie de leur fortune en France  dans des caves à vin virtuelles.

    N'hésitez donc plus à investir dans le vin, une valeur sûre! Et grâce à au coffret pépite du vignoble de notre box vin My VitiBox il vous est possible de découvrir de bons vins de garde!

  • Robert Parker, le critique de vin le plus influent au monde

    LE CRITIQUE VIN ROBERT PARKER

    Je reviens de Bordeaux où tout le monde ne parle que de la future retraite de Robert Parker ! Et oui, la roue tourne et le grand « Bob » a déjà pris pas mal de bouteilles ;) Alors Robert Parker, késako ?

    Comment la légende Parker est-elle née?

    Robert Parker, avocat sans formation spécifique dans le domaine de l’œnologie, s’est mis a publié ses commentaires de dégustation en 1978. En amateur. Le « mythe » Parker est né quelques années plus tard, en 1984, lorsque sa prédiction que le millésime 1982 serait un millésime exceptionnel s’est avéré exact après la mise en bouteille de ces vins.

    Comment un critique peut-il préjuger de ce que l’on aime ?

    Le rôle d’un critique de vins est de noter de manière objective et indépendante les vins pour aiguiller les consommateurs que nous sommes. Un bon critique ne doit pas imposer ses goûts mais nous faire partager sa compétence analytique.

    Comment fonctionne son système de notation ?

    Robert Parker attribue une note à chaque vin après une dégustation toujours à l’aveugle. Sa note est un chiffre allant de 50 à 100. Les vins notés en dessous de 70 sont considérés comme inacceptables, « moyens » pour ceux notés entre 70 et 79, au dessus de la moyenne à très bons pour les vins compris entre 80 à 89, « excellents » pour les notes comprises entre 90 et 95, et les vins notés de 96 à 100 sont jugés exceptionnels.

    Chaque vin part avec 50 points minimum; les critères pris en compte pour attribuer des points supplémentaires sont les suivants: la robe du vin (5 points), le bouquet (15 points), la longueur en bouche (20 points) et le potentiel d’évolution du vin ou vieillissement (10 points).

    Quelle influence de Parker sur les prix des vins?

    Ses notes influencent le prix des vins dans la plupart des régions du monde. Un vin noté 100 peut voir son prix tripler en quelques heures tandis qu’une mauvaise note peut faire chuter les prix de 30%.

    Une influence forte sur les standards de vinification

    Certains considèrent que Robert Parker contribue à l’uniformisation des vins aussi appelée « la parkerisation ». En effet, certains vignerons tenteraient de vinifier leur vin en fonction des goûts de Robert Parker pour accéder à une bonne note et mieux vendre leurs vins, on dit qu’il aime les vins puissants et boisés. Quant à vous, rien ne vous interdit d'avoir des goûts différents des siens.

    Parker c’est aussi Neal Martin, David Schildknecht…

    Aujourd’hui, Robert Parker note uniquement les vins de Californie, de la vallée du Rhône et sa région de prédilection : les Bordeaux. Ses collaborateurs de la revue Wine Advocate se chargent de noter les autres régions. Autrement dit, un Bourgogne noté 90 par Parker aujourd’hui n’a jamais été dégusté par Parker ; )

    De notre coté, toute l’équipe de My VitiBox continue de se surpasser pour vous dénicher des wine box dignes du grand Bob !

  • Bouchons en liège ou synthétiques, telle est la question

    Depuis une trentaine d’années, nous avons accepté les bouchons synthétiques au profit des arbres chênes-lièges, sous prétexte de modernité teintée de sauvegarde des forêts de chêne-liège.

    Mais, le liège est une ressource renouvelable : il provient de l’écorce, son processus de récolte est très respectueux de l’environnement et aucun arbre n’est abattu. Les bouchons de liège sont par ailleurs 100% biodégradables ou recyclables. Alors, existe-t-il d’autres raisons plus valables pour abandonner nos chers bouchons de liège?

    Les partisans du synthétique avancent trois autres arguments. C’est d’abord une question de coût : les bouchons synthétiques sont tout simplement moins chers à produire. C’est également beaucoup plus pratique de refermer une bouteille avec un bouchon synthétique. Enfin, avec des bouchons en plastique, pas de risque de vin bouchonné puisque ceux-ci ne contiennent jamais de trichloroanisole, cette substance qui peut entraîner une odeur de bouchon très désagréable et donner au vin un goût de moisissure.

    Seulement voilà, les bouchons synthétiques jouent leur rôle un peu trop … à fond ! Ils ferment si bien la bouteille qu’ils ne laissent s’infiltrer aucune micro bulle d’air dans la bouteille de vin, lorsque celui-ci mature en cave. Les puristes du liège assurent que cela empêche le vin de bien vieillir. C’est la raison pour laquelle le liège est revenu au goût du jour. Ne craignons rien, n’abdiquons pas face au plastique, dégustons et buvons, dans l’art des traditions !

  • Du conseil à la vigne

         Il y a parfois dans la vie professionnelle de belles reconversions porteuses de sens. L’histoire d’Aline et Paul Goldschmidt en est une. Car le couple qui a crée le Plaisir de Siaurac à déguster dans le coffret d’octobre n’a pas toujours été vigneron

         Paul a pendant dix ans lancé et développé Roland Berger en France, l’un des plus grands cabinets de conseil en stratégie aujourd’hui. Aline a un savoir-faire en terme de communication ayant travaillé chez Publicis. En 2007, leur vie bascule lorsque le père d’Aline, Olivier Guichard, ministre du Général de Gaulle, de Pompidou et de Giscard, décède. Les sœurs d’Aline souhaitent vendre les trois châteaux bordelais détenus par leur famille depuis 1832. Il n’en est pas question pour Paul et Aline : les châteaux de la Baronne Guichard resteront dans la famille Guichard ! Paul réunit toutes ses économies pour aider sa femme à racheter les  parts de ses sœurs. Une nouvelle vie commence, loin des powerpoints et des salles de réunions feutrées du VIIIème arrondissement. Du conseil à la vigne il n'y a donc qu'un GRAND pas!

         Paul, bien sûr, garde ses réflexes de stratège du business. Il diagnostique rapidement la situation : les terroirs des trois propriétés ont un superbe potentiel, mais il faut tout remettre au carré – de la vinification jusqu’à la commercialisation - pour que ce potentiel se révèle pleinement. Tout cela prendra du temps, le temps de la vigne n’est pas celui de Paris, et il faut au moins compter dix ans pour remonter une propriété viticole et encore dix années supplémentaires pour finir de construire la notoriété du domaine et pouvoir en tirer réellement profit.

         Aline et Paul identifient trois priorités pour y parvenir :

    1. 1. Créer des vins qui respectent l’identité des terroirs qui sont parmi les meilleurs de leurs appellations : le Château Siaurac, la propriété historique de Lalande de Pomerol et leurs deux autres bijoux : le Château Vray Croix de Gay voisin de Petrus et Trotanoy à Pomerol et le Château Le Prieuré, Grand Cru Classé de Saint-Emilion situé en face d’Ausone. Conseillés par les meilleurs spécialistes des sols, Paul et Aline décident d’arracher et de replanter la moitié du vignoble, de refaire les chais, de passer en agriculture raisonnée. Les vignes sont donc encore jeunes, il faut maintenant attendre que le temps fasse son œuvre.
    2. 2. Créer du lien et de l’intimité avec les clients. Le marché du vin est un marché très fragmenté, avec des milliers de vignerons. Difficile donc pour un consommateur de s’y retrouver … sauf si le domaine ou le château parvient à faire connaissance avec ce consommateur de manière plus intime. C’est la raison pour laquelle Aline et Paul promeuvent autant l’oenotourisme dans leurs propriétés : une fois que le consommateur aura goûté ses superbes vins et compris tous les efforts réalisés pour que les terroirs s’expriment, il aura de fortes chances de devenir un ambassadeur du château. Il est également clé de créer et d’animer un réseau de prescripteurs – sommeliers, restaurateurs, e-commercants -  qui sont des canaux non concurrents. Ils participent à la notoriété et l’image de marque du domaine.
    3. 3. Bâtir une distribution sélective en France et à l’international de restaurants, cavistes et e-commerçants capables de transférer leurs valeurs de proximité avec le client.

         La cuvée 2010 du Plaisir de Siaurac fait à partir des jeunes vignes du Château Siaurac  démontre incontestablement que les efforts de Paul et d’Alain payent : le Plaisir de Siaurac, un 100% merlot prêt à boire, rencontre un vif succès dans les restaurants de Paris et de province, mais également au Royaume Uni, en Belgique, en Allemagne, en Hollande ou au Brésil. Les stocks partent vite et il n’en restera bientôt plus. Alors dépêchez-vous de déguster !

          Si vous passez dans la région de Bordeaux rendez leur visite à Siaurac. Le site vaut le détour et le programme conçu par Aline est  taillé sur mesure : l’Art de vous faire vivre le Vin vient de recevoir le Best Of d’Or du tourisme du vin de la Chambre de Commerce de Bordeaux.

10 article(s)