PROMOS : Jusqu'à 80€ offerts sur les abonnements 12 mois !

LE CHATEAU CHANGYU MOSER XV : LE FUTUR DES GRANDS VINS ROUGES CHINOIS ?

Suite à l’ouverture du marché dans les années 80, le vin s’est fait une place de choix en Chine où il s’est développé à grande vitesse. Si les vins chinois ont longtemps rimé avec quantité, depuis peu, quelques domaines viticoles font désormais le pari de la qualité en s’associant avec des producteurs au savoir-faire français ou européen.

Aujourd’hui, l’équipe Myvitibox, spécialiste du coffret vin et de l’idee cadeau vin, en partenariat avec Prodegustation, n°1 des cours oenologie à travers la degustation vin vous propose de découvrir l’histoire du Château Changyu Moser XV. Son talentueux chef viticulteur, Lenz Moser nous partage sa vision à long-terme et son ambition de produire des nectars extraordinaires en Chine !

UNE ASSOCIATION PROMETTEUSE ENTRE LE PLUS ANCIEN PRODUCTEUR DE VIN CHINOIS ET LE DESCENDANT D’UNE CÉLÈBRE FAMILLE DE VIGNERONS AUTRICHIENS

Crée en 1892, Changyu est le premier établissement viticole chinois à produire du vin à grande échelle. Il y a 12 ans, le domaine s’associe avec Lenz Maria Moser, cinquième génération d’une célèbre famille viticole autrichienne. Malgré les différences culturelles entre les deux mondes, CHANGYU et Lenz M. Moser partagent la même vision : être les premiers producteurs de vins chinois reconnus sur la scène internationale et faire du Château CHANGYU MOSER XV le premier château chinois. Depuis 2015, Lenz M. Moser élabore les vins du château en collaboration avec son alter ego, le vigneron chinois M. Fan Xi. Ensemble, ils aspirent à perfectionner le style de vin typique et authentique du Ningxia dans le but de se faire une place dans l’émergence chinoise à l’échelle mondiale du vin. La tâche que Lenz M. Moser s’efforce d’accomplir dans chacun de ses millésimes est d’en améliorer, chaque année, la qualité… Une mission qui fait sens pour ce passionné du vin et de la Chine.

DE SA PASSION POUR LE VIN A SA PASSION POUR LA CHINE

La passion de Lenz pour le vin remonte à son plus âge… Son grand-père, le Dr Lorenz Moser III, inventeur du célèbre système de palissage lui transmet d’abord sa passion pour les vignes, puis son père, pionnier dans la démocratisation de la viticulture biologique en Autriche. L'impressionnante carrière de Lenz M. Moser dans le domaine du vin débute à la Lenz Moser Winery, le plus grand producteur de vin d'Autriche, où il exerce durant 10 ans comme directeur général. De nature très curieuse, Lenz M. Moser poursuit rapidement sa carrière à l’étranger. D’abord en Amérique, où il dirige la succursale Européenne d’une entreprise pionnière du vin américain pendant neuf ans. Puis, en 2005, son rêve d’aller en Chine le guide jusqu’à Changyu. Il noue alors une relation étroite avec les dirigeants de cette entreprise avec qui il collabore sur les aspects marketing et communication. En 2015 il reprend la production avec un objectif bien précis… Produire les meilleurs et les plus importants vins du pays. Depuis, la Chine est comme une seconde maison pour Lenz M. Moser : « Ambitieuse, énergique, visionnaire », ce « beau pays » représente pour cet Autrichien qui se considère comme conservateur, une chance de pouvoir grandir et se challenger sur le plan professionnel.

CRÉER LES MEILLEURS MILLÉSIMES DE CHINE AUX CONFINS DU DÉSERT DE GOBI : UN TRAVAIL DE TOUS LES JOURS

Situé à l’extrémité du désert de Gobi, le Ningxia est un terroir difficilement maitrisable pour la culture du vin. Le territoire jouit d’un ensoleillement optimal, mais bien que nourrit par le fleuve jaune, il souffre d’une faible pluviométrie et de nuits très froides l’hiver. Lenz M. Moser nous explique qu’à ses débuts, la récolte avait lieu en septembre, à l’aube du Moon Festival. Les vins étaient pratiquement imbuvables pour un prix bien trop élevé, selon lui… Le pari était alors loin d’être gagné… Mais armé d’une philosophie simple : « Si une grappe est bonne, le reste suit », d’une riche expérience dans le monde du vin et d’un peu de chance, Lenz a pu redorer la qualité des vins de Changyu, à partir de 2015. Cette année-là, des pluies précoces ont ainsi permis une récolte de bien meilleure qualité donnant à Lenz les arguments dont il avait besoin pour démontrer la nécessité de repousser la récolte après les pluies d’automne. Aujourd’hui les cuvées du Château Changyu sont à l’image du terroir de Ningxia : les baies issues du monocépage Cabernet Sauvignon peuvent mûrir pleinement, développant ainsi un caractère fruité plein de saveur. On retrouve dans les vins rouges, vieillis en fût de chêne français, des notes d’épices et de fruits concentrés. Mais pour séduire le marché chinois, il fallait un vin blanc. L’idée d’une cuvée Blanc de noir, aux arômes délicats, est née. Cette cuvée d’exception connait aujourd’hui un grand succès !

Laisser un commentaire