Les vins en biodynamie, meilleurs que les vins bios ?

Loin d’être une mode récente, la biodynamie existe en réalité depuis près de 100 ans. Elle a été inventée en 1924 par Rudolph Steiner, le père fondateur de l’agriculture biodynamique, mais elle est devenue très en vogue depuis quelques années auprès des vignerons français grâce aux problématiques environnementales et l’urgence qui s’impose, ainsi que par le besoin des consommateurs de boire des vins plus respectueux pour la nature et meilleurs pour leur santé.

 

Qu’entend-on par vin biologique ?

Cahier des charges de l’agriculture biologique
Le vin bio a pour mission de protéger la nature et la santé en limitant et en favorisant les intrants biologiques.
Il est soumis à un cahier des charges strict :
– les traitements de la vigne (pesticides, fongicides…) sont listés et restreints
– les sulfites contenus dans le vin vont de 70 à 100 mg/L seulement
– les levures industrielles ne sont pas autorisées

Le vin bio pour protéger la planète et la santé
L’agriculture biologique limite les risques de pollution, préserve la biodiversité et la fertilité des sols pour notre bien être et celui de notre planète.

Retrouvez plus d’informations sur la viticulture biologique dans notre article dédié aux vins bios.

 

 Qu’appelle-t-on un vin en biodynamie ?

Les fondements de la biodynamie
En 1924, Steiner donne une série de conférences nommée « cours aux agriculteurs ». Il remet en question l’utilisation massive des pesticides, des engrais et autres intrants de l’agriculture industrielle mais le terme « Biodynamie » n’est pas encore utilisé. C’est en 1930 qu’il verra le jour : c’est la contraction d’ « agriculture biologique » et de « dynamique » (du grec Dynamis : la force) car tout l’intérêt de cette méthode réside dans l’équilibre des forces pour obtenir une croissance saine des végétaux.

Le cahier des charges de la biodynamie
Les grands principes de la biodynamie sont clairs : redonner équilibre et vitalité à la plante et au sol, dévitalisés par les traitements successifs de l’agriculture massive, en fortifiant le système immunitaire naturel de la plante et en améliorant les échanges entre le sol, les racines et la plante.

Les grands principes de la culture biodynamique :
- semences non OGM et non CMS
– matériaux d’emballage à impact limité sur le produit et l’environnement
– engagement de responsabilité sociale et sociétale
Pour être certifié vin biodynamique, et recevoir le label « Biodynamie », le vigneron doit répondre à un cahier des charges précis, élaboré par l’organisme Demeter (mais aussi Biodyvin)

Le traitement du sol
Le vigneron utilise des préparations à base de plantes, de minéraux et de matières organiques : bouse de vache, cornes, silice, compost. Elles ont pour objectif de revitaliser les sols et de renforcer les cultures pour une production de qualité, en stimulant la vie du sol et l’immunité des plantes face aux maladies de la vigne (mildiou, oïdium…), et pour les renforcer en prévention des dégâts du gel et de la grêle.

Le calendrier lunaire
En biodynamie, on reconnait une influence de la lune sur la croissance des plantes de par les phénomènes physiques lunaires (force gravitationnelle, champ magnétique, mouvements de sève…) Ils permettent d’adapter les travaux de la vigne (plantation, taille, récolte,…) en fonction des jours dits “racine”, “feuille”, “fleur”, « fruit »…

Lorsque l’orbite de la lune croise le plan de l’orbite de la terre autour du soleil, on parle de “nœud lunaire” : à ce moment, mieux vaut ne pas travailler le végétal !

Bien que cette idée soit pratiquée et soutenue par les adeptes de la viticulture biodynamique, notamment par Robert Parker, célèbre dégustateur de vins américain, aucune preuve de relation entre les phases lunaires et la physiologie végétale n’a pu encore être apportée pour l’étayer.

 

La viticulture biodynamique essaie d’aller encore plus loin dans la démarche du bio. Bien qu’elle s’étende de plus en plus dans les domaines viticoles français, elle fait encore débat dans le domaine viticole. Partisans ou détracteurs peuvent pourtant s’accorder sur un point : la biodynamie n’a pas fini de faire parler d’elle !

 

Pour apprendre plus de choses sur les labels, les méthodes de fabrication du vin, retrouvez tous les mois des informations sur le vin dans le livret de votre box Myvitibox.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>