Archives mensuelles : janvier 2022

  • Comment reconnaitre un vin sec d’un vin doux ?

    Expert ou simple amateur d’œnologie, vous avez forcement déjà entendu parler des termes « sec » ou « moelleux » associés au vin. MyVitibox, la Box vin, vous file un coup de pouce pour débunker ce contraste.

    Cette sensation en bouche au contact du palais est aisément reconnaissable, mais quelle est son origine et comment expliquer cette différence.

    Afin de mieux appréhender cette variation de ressenti lors de la dégustation, il est important de mettre en lumière un élément fondamental : le sucre. En effet, le changement en bouche est dû à la quantité de sucre résiduel présent dans le vin. A titre d’exemple, un vin sec contient en moyenne moins d’un pour cent de sucre résiduel (moins de 2 grammes)  quand un vin doux, atteint généralement 20%, voire plus (entre 80 et 120 grammes).

    Quels facteurs influencent le taux de sucre dans le vin ?

    La fermentation influence le processus post-vendange. Le vin sec est obtenu par fermentation naturelle du raisin. A contrario, le vin doux est enrichi avec des additifs, qui empêchent le sucre du raisin de se transformer complètement en alcool.

    La production de vins doux est en majorité située dans des régions chaudes tandis que les parcelles de vins doux sont localisées dans des régions plus fraîches. C’est à la suite des vendanges que la concentration de sucres est accentuée. En effet, les conditions météorologiques comme le soleil vont permettre au raisin un séchage rapide, et donc une concentration plus massive du sucre résiduel. Découvrez les vins doux de notre cave MyVitibox.

    La météo, seule différence entre le vin doux et le vin sec ?

    Il serait limitant de se contenter de parler uniquement de la localisation géographique des vignes pour justifier la distinction entre les deux types de vins. Les arômes ont également une place prépondérante dans la différenciation. Les vins doux laisseront en bouche une douceur naturelle mettant en avant les fruits secs comme la noix, les amandes sont très présentes également, et sont d'ailleurs excellents à grignoter avec ces vins. Des fruits rouges assez frais restent présents sous la forme de fruits à l'eau de vie comme le kirsch par exemple. Concernant les vins secs, on reconnaitra davantage la famille des arômes fruités : pomme, poire, raisin, citron, pêche, abricot, litchi, mangue, ananas. Puis des arômes floraux : acacia, chèvrefeuille, camomille, sureau, géranium, rose… Notre partenaire Prodégustation vous propose des formations spécialisées sur les arômes.

    Comment reconnaitre un vin doux et un vin sec à l’œil ?

    Les vins secs possèdent généralement une couleur claire, souvent transparente ou translucide, jaune pâle, tirant vers le vert ou le gris. Les vins doux eux offrent souvent à l’œil des robes plus soutenues, d’un jaune plus vif, plus doré. Les reflets sont intenses et tirent parfois vers l’oranger. Si vous souhaitez approfondir d'autres notions en vin, Prodegustation, n°1 des cours sur le vin en France propose des formations en œnologie.

    Désormais, vous n’aurez plus d’excuses pour identifier le type de vin !

  • Les vins rouges de Pommard

    Il faut se méfier des idées toutes faites : la renommée du Pommard au XIXème siècle lui vaut l’image d’un vin de caractère, solide et tannique. Ce sont plutôt les terroirs, les vinifications et l’âge qui nuancent ensemble son portrait pour élaborer un vin pourvu de sensibilité. My Vitibox la box vin 100% labellisee, spécialiste de la livraison de vin et de l’idee cadeau vin, en partenariat avec Prodegustation, n°1 des cours d’oenologie et de la formation vin vous parlera de ce Rouge profond à la robe rubis pourpre foncé aux lueurs mauves.

    L’AOC Pommard

    Les vins rouges de Pommard sont décrits comme secs et appartiennent à  la catégorie des vins tranquilles. Leur production s’effectue entre Beaune et Volnay au cœur de la région de Bourgogne-Franche-Comté, désignant le lieu où la Côte de Beaune se dirige vers le Sud-Est. Le vignoble est à flanc de coteau à 300 m d’altitude, permettant de jouir d'un climat océanique à influence semi-continentale. Son sol regorge de calcaires marneux et de marnes. Son terroir figure parmi une mosaïque de parcelles environnant un charmant village qui tire son nom d’une déesse antique : Pomone, divinité des jardins. La côte de Beaune est connue pour ses grands vins blancs, cependant, les vins rouges de Pommard se distinguent car ils sont élaborés exclusivement à partir de Pinot Noir. Parmi les premières, l’Appellation Pommard d’Origine Contrôlée a été instaurée en 1936. Elle ne possède pas de grands crus, mais dispose de vingt-huit premiers crus répartis sur la totalité du coteau. Pour être plus précis, cette appellation détient un vignoble de 337 hectares, 200 hectares en AOC village et 137 hectares en Premier cru. Le terroir est constitué d’une terre grasse qui prône la fermeté et l’excellence de ses vins. Certains d’entre eux sont renommés à l’international, notamment les Rugiens, les Pézerolles et les Épenots.

    Ses caractéristiques

    Le Pommard est pourvu d’une robe d’un rouge extrême, nuancée généralement par la présence de reflets mauves.

    Au nez, il émane principalement une gamme aromatique issue de fruits noirs tels que la mûre et la myrtille. Parfois, des notes de groseille, de cerise concentrée ou encore de prune mûre peuvent apparaitre. Les arômes de maturité dévoilent des notes de cuir, de poivre ou encore de chocolat.

    En bouche, sa structure tendre et son caractère charnu expriment bellement sa richesse et sa puissance. Durant ses premières années, le Pommard reste très ferme, il s’affirme après cinq ans environ. C’est pourquoi, son potentiel de garde est estimé jusqu’à 10 ans.

    Les accords mets et vins

    Il est préférable de l’accorder avec des viandes. Voici quelques idées de plats principaux à cuisiner : un civet de lièvre, de l’agneau au cumin, un bœuf bourguignon, une entrecôte bareuzai... Côtés fromages, il faut privilégier ceux aux saveurs développées telles que : l’époisses, le langres ou encore le soumaintrain. En ce qui concerne sa température de service, elle ne doit pas dépasser les 16 °C. Il est conseillé d’utiliser des verres à Bourgogne (ballons) pour savourer de la meilleure façon un rouge de Pommard.

2 article(s)