Archives mensuelles : janvier 2018

  • Devenir parrain, ou adopter, un engagement pour la vie ?

    Devenir Parrain

    Si vous avez entre 800 000€ et plus de 5 millions d’€ à investir dans les vignes, félicitation !  Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Il faut savoir commencer petit. Tout est possible aujourd’hui et pour tous les budgets. On personnalise sa bouteille à son nom, on crée son vin en participant à l'assemblage, ou adopte un pied de vigne et on devient vigneron d’honneur !

    Si une petite envie de vie de châtelain coule dans vos veines, rien de plus chic que le château de Chambord. Une parcelle de 6 hectares replantée en 2015, est destinée au mécénat.  Moyennant quand même, 1 000€ déductibles, le mécène bénéficiera de l'inscription de son nom sur le pied adopté sur une plaque de cuivre à son nom, autant dire à vie ! L’heureux propriétaire bénéficie aussi d’une option d'achat prioritaire sur la cuvée "Romorantin" chaque année, dès le premier millésime, en 2019.

    Il est faisable de louer directement au producteur, par exemple le Château Maugey dans le bordelais vous demandera une adoption minimale de 5 ans, 6 pieds à 300€ par ceps, soit 10€ la bouteille finale et tout ça certifié Agriculture Biologique.

    Plus raisonnable, et sur une formule différente, il est possible de bénéficier de 6 à 36 pieds de vigne en Bourgogne du coté de Chablis, ou Saint-Emilion à Bordeaux, pour 159€, le temps d’un millésime. Des produits dérivés en rapport avec le domaine choisi, des journées dans le vignoble pour participer au travail de la vigne, et comprendre les étapes d’élaborations du vin, des dégustations et un repas au coeur des vignes. Et pour chaque pied loué vous disposez d'une bouteille de vin personnalisée.

    En Champagne, pour 399€, certains domaines proposent l’adoption de 12 pieds, accompagnés de son indispensable certificat d'adoption, 2 heures de visite du domaine, du chai et une dégustation pour 2 personnes. Une nuit en chambre d'hôte, située à moins de 20 kms du domaine, pour 2 personnes et les fameuses 12 bouteilles personnalisées de la cuvée. Un genre de week-end en amoureux grâce son bébé vigne.

    Chers futurs allocataires, c’est le moyen idéal pour devenir (ou pas) un futur vigneron.

    Cours onelogie ParisLilleLyon... Pour approfondir les connaissances que vous découvrez dans votre Vitibox, rendez-vous à un cours d'oenologie partout en France !

  • 5 chiffres étonnants sur le raisin, la vigne et le vin !

    Chiffres et vin

    1-   D’après Vin et Société, la France compte près  142 000 viticulteurs
    Plus généralement la filière du vin représente pas loin de 558 000 emplois directs et indirects, soit près de 2% de la population active. Cela en fait du monde !!

    2-     Il faut environ  220 grains de raisins pour une bouteille de vin 
    Cela représente à peu près  1Kg mais attention les cépages ont tous des propriétés particulières, certains ont des petits grains et d’autres des gros,  et donc la quantité de raisin peut varier pour faire une bouteille de vin (75cl) .

    3-     La France  produit près de 15% du vin dans le monde
    Cocoricooos ! Soyons fiers d’être le 2ème pays producteur de vin, derrière l’Italie. Ah ces italiens !

    4-     La surface des champs de vignes en France est équivalente à 750 000 Ha, soit  plus  d’1 million de stades de rugby
    Mais peut-on réussir un bon plaquage après avoir dégusté beaucoup de vin ? Rien n’est moins sûr…

    5-     On boit presque trois fois moins de vin qu’il y a 30 ans
    En effet, en 1975 la consommation de vin était de 100 litres/habitant/an et on voit qu’en 2017 elle est de moins de 42 litres/habitant/an. On boit moins mais mieux, et avec modération bien sûr :)

    Cours oenologie ParisLilleLyon... Pour approfondir les connaissances que vous découvrez dans votre Vitibox, rendez-vous à un cours d'oenologie partout en France avec Prodégustation !

  • N'oubliez pas les cépages du passé !

    cépages oubliés

    Aujourd’hui, près de 6.000 à 7.000 cépages sont présents dans le monde, mais seulement 250 sont autorisés par le Ministère de l’Agriculture, dont les principaux sont Chardonnay, Merlot, Pinot ou encore Syrah. De nombreux domaines cherchent donc à se différencier par une particularité bien à eux, en faisant renaître les cépages oubliés ! Nous vous proposons d’en découvrir quelques uns, pour pouvoir épater vos copains !

    Voici une petite sélection de ces cépages, qu’on apprécie particulièrement chez My VitiBox et qui vous donneront de nouvelles idées de dégustations:

    Amis de la géographie, bonjour : introduit par François 1er en 1519, le romorantin prend le nom de la ville où il est originaire, dans le Loir-et-Cher. Ce cépage royal blanc produit des vins acides et riches en alcool mais fruités avec un large bouquet. Ses arômes d’agrumes, d’abricot et de fleurs trouvent un équilibre avec des notes de pierre à fusil, de poire et de truffe blanche. Rien à voir le romarin donc : )

    L’ondenc  vient du mot « Ondoyant », mettant en avant la qualité de son jus abondant. Ce cépage blanc produit dans l’appellation Gaillac, a été replanté par Robert Plageoles (vous ne le connaissez pas ? allez le googliser, c’est un chouette vigneron !), et ses vins sont légers, aromatiques et peu alcooliques. Vous pourrez le déguster dans le sud de la France, mais également en Australie. Ça vous donne une nouvelle raison, en plus des kangourous, d’aller faire un tour en Australie.

    La mondeuse est un cépage dit noir typiquement savoyard. Ce cépage serait génétiquement apparenté à la célèbre syrah mais des études restent à la prouver. S’il y a des scientifiques parmi vous, à vous de jouer ! Ses vins sont solides et tanniques avec une belle mâche (on ne parle pas de la salade mais de l’impression d’avoir quelque chose d’agréable et consistant en bouche). Ses arômes de cassis, de pruneau, d’épices ou de truffe y ajoute un bel équilibre.

    Le Persan qui contrairement à son nom n’est pas un chat de Perse mais un raisin produit en Savoie et dans le Sud de la France. Il a connu ses heures de gloire au début du 20ème siècle mais a depuis quasiment disparu. Et ça, c’est trop dommage ! Ses vins sont de qualité, tanniques et riches en alcool. Ils présentent des arômes de framboise et de violette.

    Le dernier cépage oublié que nous vous présentons aujourd’hui est celui du Mollard. Donc oui, vous pouvez faire déguster un mollard à vos amis… Ils apprécieront des vins légers et frais avec des arômes d’épices, de poivre et de vanille. Des parcelles de mollard plantées dans les années 80s subsistent encore dans les Hautes-Alpes, mais faute de renouvellement, leur état se dégrade et le cépage se retrouve menacé de disparition. C’est le Domaine Allemand qui s’est beaucoup investi dans sa survie, et en 2005 le Mollard fait son entrée officielle dans le catalogue français des cépages.

    Vous avez envie de militer pour qu’on n’oublie plus les cépages oubliés ? Nous aussi.Alors rejoignez-nous, et retrouvez plus d’informations sur les cépages de France et du monde en vous abonnant à une box vin My Vitibox !

    Cours oenologie ParisLilleLyon... Pour approfondir les connaissances que vous découvrez dans votre Vitibox, rendez-vous à un cours d'oenologie partout en France avec Prodégustation !

3 article(s)