Cépages

Si lorsqu'on vous demande "Cépage ?" vous répondez "Chai pas", voilà quelques explications pour se mettre à la page !

  • Comment choisir un rosé ?

    L’été arrive à grands pas, et avec lui les apéritifs entre amis autour d’un bon verre de vin rosé. On s’y voit déjà ! Pour y voir (boire) plus clair, Alain Gousse, le cher sommelier de notre box vin My VitiBox, vous propose quelques astuces pour bien choisir un rosé.

    Un an ou deux mais pas plus !

    Le rosé se boit jeune ; il n’y a aucun intérêt à le laisser vieillir. En 2014, privilégiez donc le millésime 2013 si vous devez choisir un rosé !

    Choisir un rosé clair ou foncé : des techniques de vinification différentes

    Vous le savez sans doute, le rosé n’est pas produit en mélangeant du vin rouge et du vin blanc mais il est produit à partir de raisins noirs, dont la pulpe est blanche et la peau violacée. Ainsi, c’est la peau du raisin qui va donner sa couleur au vin rosé. Les vignerons peuvent utiliser deux techniques de vinification différentes pour les vins rosés. Selon la technique utilisée, le vin sera plus ou moins clair, et aura des caractéristiques bien particulières. A vous de choisir un rosé qui vous correspond le mieux.

    Le rosé de saignée est produit en faisant macérer  des raisins rouges pendant  une très courte durée (24 à 48h). On dit qu’on « saigne » la cuve lorsqu’on extrait une partie du moût et qu’on la transfère dans une autre cuve pour la laisser fermenter seule. Cette technique permet de produire des rosés relativement foncés, assez lourds, vineux, avec un potentiel de garde supérieur. Ils sont plus proches du vin rouge.

    Le rosé de pressurage est produit en pressant les grappes juste après la vendange, sans même les laisser macérer. Lorsque le jus a été récolté, il est placé dans une cuve pour l’étape de la fermentation. Généralement, ces vins ont une robe beaucoup plus claire. Légers et sans tanins, ces rosés sont souvent très aromatiques et peuvent être consommés très rapidement !

    Dis-moi ton cépage, je te dirai ce que tu caches

    Chaque cépage a ses particularités, et en fonction de l’assemblage réalisé, les vins  auront plus ou moins d’équilibre, de fruité ou d’acidité. Comme on dit, tous les goûts sont dans la nature, et certains préféreront un vin fruité alors que d’autres préféreront les vins acides. Pour vous aider à choisir un rosé, vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des caractéristiques associées à certains des principaux cépages utilisés pour produire un vin rosé. A vous de choisir le rosé que vous préférez !

    • Le cinsault

    Utilisé pour des vins rosés, le cinsault produit des vins qui sont plutôt faciles à boire en général, très peu acides, faibles en couleur et en alcool, aux arômes de fruits rouges comme la framboise, de fruits secs et de fleurs blanches. Ce cépage apporte de la fraîcheur, ainsi que de la finesse et du fruit.

    •  La syrah

    La syrah permet de produire des vins rosés brillants très fruités, agréables et avec une belle finesse. Il apporte au vin des notes de violette, de vanille, de havane et de petits fruits rouges.

    • Le carignan

    Dans la majorité des cas, les rosés issus de ce cépage ont une couleur intense rose framboise, un fruité assez discret et une réelle astringence, rehaussée par une certaine fraîcheur.

    •  Le cabernet franc

    Les rosés produits à base de cabernet franc sont moelleux avec une couleur rose pâle. Ils ont un nez fleuri de fleurs blanches de cerisiers, de brugnoniers et de pêchers. La bouche est élégante et légère avec des arômes de petits fruits rouges frais.

    •  Le grenache

    En général, les rosés produits à base de grenache ont une robe rose brillante. Ce cépage donne aux vins des arômes élégants d’agrumes et de fruits rouges comme la framboise et la fraise. Il apporte également du gras, de l’ampleur et de la puissance. En bouche, ces rosés sont très frais.

    Vous avez désormais quelques clés pour bien choisir un rosé et pour commencer l'été, nous vous proposons de découvrir la cuvée Pays d'Oc Rosé 2013 du Domaine de Valensac, un superbe rosé que nous avons proposé aux clients de notre abonnement vin My VitiBox. Bonne dégustation !

  • Carmenere : le cépage chilien originaire de Bordeaux

    La question du mois : Quel cépage auparavant très produit à Bordeaux, qui a disparu après l’attaque du phylloxéra à la fin du 19ème siècle, est aujourd’hui très présent au Chili? …

    Le cépage chilien originaire de Bordeaux est ... le carmenere !

    Le cépage carmenere est originaire de Bordeaux, il a disparu suite à l’invasion du phylloxéra (insecte qui se nourrit des racines de la vigne). Des plants avaient été exportés au Chili, ce qui explique sa présence aujourd’hui importante dans les vins du Chili : c’est le cépage emblématique de ce pays. Les vins issus de carmenere sont souples, charnus et gourmands.

    Le Chili, une terre de vin

    Le vignoble chilien fait partie de ces vignobles du Nouveau Monde qui bouleversent la nouvelle planète des vins. Les premières vignes furent importées au Chili par les Conquistadors
 au XVIème siècle.
 Les chiliens ont d’abord bâti leur succès sur des vins fruités, faciles à boire avec un bel équilibre et un très bon rapport qualité /prix. Depuis dix ans, ils ont franchi un palier supplémentaire en gagnant en profondeur et en intensité pour les rouges, en finesse et en fraîcheur pour les blancs.

    Si vous aussi vous souhaitez découvrir des vins étrangers choisissez la box vin My VitiBox "Invitation au voyage", vous aurez peut-être l'occasion d'y déguster un vin du cépage carmenere!

  • Comment déguster un champagne?

    COMMENT DÉGUSTER UN CHAMPAGNE?

    Lors d'une dégustation de champagne, portez votre attention sur la mousse, les bulles ainsi que bien évidemment les arômes qui sont dégagés. Autant d'éléments qui vous permettront d'identifier les bons champagnes et vous guider dans votre initiation à la dégustation ;)

    D'abord, la mousse

    - Sa taille ou "cordon de la mousse" : (définition : couronne de bulles se formant à la surface d'une flûte de champagne) Prend-elle la totalité du verre? La moitié? Le quart? Une mousse ayant une tenue continue et circulaire sur les parois du verre est signe d'une très grande qualité.

    - Son aspect : Parait-elle crémeuse? Fine? Moyenne? Grossière? Idéalement, la mousse semble crémeuse.

    - La persistance de la mousse, son évolution : Est-elle excellente? Bonne Moyenne? Faible? Nulle? La mousse persiste plus longtemps si l'effervescence est régulière, ce qui nous amène à regarder les bulles!

    Puis de fines bulles

    - Leur taille et leur régularité : Forment-elles des "trains de bulles ou cheminées", signe de qualité, montant du fond du verre en colonnes ininterrompues? Ou ressemblent-elles à de grosses bulles de savon qui se forment de manière aléatoire?

    - Leur rapidité : Sont-elles légères ou lourdes? Ont-elles tendance à coller au verre? Des bulles rapides sont plus légères, dynamiques, elles laissent présager un vin très vif.

    Les aromes du champagne

    Le cépage chardonnay offre des arômes de brioche, toasté et citron.

    Le cépage pinot noir donne des arômes de framboise et de groseille.

    Le cépage pinot meunier apporte des arômes de poire, de pomme et de raisin.

    Vous aurez également parfois des arômes de levure, de brioché et de pain grillé grâce aux bulles. Vous pouvez retrouver des arômes de vanille et de boisé dans des champagnes jeunes et des arômes de caramel, de café et de noix pour des vins âgés de plus de 5 ans.

    Mon conseil de champagne à dégusterchampagne Tradition Brut - Grand Cru Cramant Maison Bonnaire (Box Vins My VitiBox Décembre).

    Si vous êtes très intéressés par le champagne, lisez mon article sur le service du Champagne.

    Si vous souhaitez d'autres conseils sur la dégustation et des petites astuces sur l'oenologie n'hésitez plus, abonnez-vous à une box vin My Vitibox!

  • Vins d'assemblages : un mariage pour tous les cépages ?

    VIN DE CÉPAGE

    Mariage pour tous ou mariage tout seul ? Ce débat d'actualité s'applique aussi aux vins : les préférez-vous mono-cépages ou en assemblage ? Cette semaine l'un de nos abonnés me demandait la signification d'un vin de cépage. Je vous retranscris ma réponse pour que tout le monde puisse en profiter !

    Un vin qualifié de "vin de cépage" ou "vin de mono-cépage" est un vin issu d'un seul cépage comme son nom l'indique ; ) . Ce cépage a été sélectionné avec attention, généralement pour son goût unique et son adéquation avec le terroir. Pour que ça ne soit pas trop simple non plus, un vin de cépage peut toutefois provenir d'un assemblage de vins du même cépage mais issus de parcelles différentes ! C'est le cas du Mercurey, vieilles vignes, Domaine Theulot-Juillot, 2010 que vous avez pu déguster grâce à votre box vin du mois d'octobre, un 100 % pinot noir issu de l'assemblage de vins de 3 parcelles.

    => Le Chardonnay et le Riesling sont deux cépages blancs souvent utilisés pour la production de vin mono-cépage respectivement en Bourgogne et en Alsace.

    Lorsque je travaillais en Afrique du Sud j'ai remarqué que, dans les rayons de supermarchés les vins n'étaient pas classés par région comme en France mais plutôt par cépage ! La principale raison ? Les petits malins : ils ont remarqués que leurs consommateurs, parfois novices en matière de vins, étaient plus à l'aise ainsi car l'offre y est plus lisible ! A voir ...

    Un vin d'assemblage est à l'inverse un vin issu d'un assemblage de plusieurs cépages. Le vigneron tente de composer le mélange parfait, qui tire parti des forces de chacun d'entre eux en neutralisant leurs faiblesses. On retrouve donc souvent un juste équilibre entre les saveurs.

    => A titre d'exemple, l'appellation Châteauneuf-du-Pape autorise 13 cépages différents. Le vin du domaine de Lou Fréjau du coffret Clos des Vignes du mois de janvier en contient huit : vous y retrouverez à la fois du grenache, mourvèdre, syrah, cinsault, terret, muscardin, vaccarèse, et de la counoise !

    N'hésitez pas à témoigner des assemblages les plus originaux que vous avez pu goûter !

    Retrouvez les vins de nos précédents coffrets et leurs caractéristiques sur notre site.
    Si vous souhaitez en savoir plus sur l'assemblage, je vous conseille de lire mon article sur l'assemblage des vins

  • L'assemblage, une étape clé dans la fabrication d'un vin.

    L'ASSEMBLAGE DES VINS

    L’assemblage des vins est l’une des étapes les plus importantes de la confection d’un vin, l’une des plus stratégiques et délicates pour les viticulteurs.

    Il s’agit de l’étape pendant laquelle le viticulteur, souvent assisté par un œnologue, mélange plusieurs de ses vins afin d’obtenir un ensemble qualitativement supérieur.

    Ainsi, dans la majorité des cas et selon les régions vous pouvez rencontrer des vins assemblés entre :

    • - des vignes d'un âge différent
    • - plusieurs parcelles de vignes
    • - plusieurs cépages
    • - plusieurs cuves d'un même cépage : les cuves étant différentes, les vins ont des caractéristiques complémentaires.

    Vous comprendrez donc que les variantes d'assemblages peuvent être très nombreuses !

    Attention, cette étape est néanmoins réglementée : seuls des vins du même millésime, de la même région et de la même couleur peuvent être en principe assemblés.

    L'assemblage des vins est réglementée par les appelations régionales

    Par ailleurs, l'assemblage en Champagne est un cas à part. Il s’agit de la seule région où la combinaison des lots de millésimes différents est autorisée. Ainsi les maîtres de chai champenois assemblent les vins de l’année avec des vins plus anciens, dits “ vins de réserve”. Ils arrivent grâce à cette méthode à perpétuer le style caractéristique de la maison.

    Vérifiez par vous même : vous ne trouverez que très rarement une bouteille de champagne millésimée. Sauf si la qualité des raisins fut jugée exceptionnelle cette année là, comme en 1996 ou 2005 par exemple !

     Si vous souhaitez en savoir davantage sur les cépages: découvrez mon article sur les principaux cépages.

  • Les 12 principaux cépages à connaître.

    L'ENCÉPAGEMENT FRANÇAIS

    Vous observez régulièrement au dos des bouteilles de vins, une contre-étiquette  sur laquelle sont indiqués tous les cépages qui  composent le vin.  Mais qu’est-ce réellement qu’un cépage ?

    Sans conteste le cépage est l’un des éléments les plus influents sur le caractère du vin.

    Il correspond à un type de plan de vigne. Pour faire simple, la vigne : c’est l’arbre. Le cépage : le type d’arbre (chêne, etc..). On reconnaît donc un cépage à ses feuilles, au nombre de rameaux, à la taille de ses grappes, mais aussi à la floraison de la vigne, à la qualité du raisin, à la quantité de sa production, ou à sa sensibilité aux maladies.

    Il en existe 210 sortes de cépages en France. On distingue les cépages de cuve, destinés à la production de vin, des cépages de table, destinés à la production de raisin pour être consommés directement.

    Dans un premier temps, retenez simplement 12 sortes, les principales :

    -       Cépages rouges : Merlot, Grenache noir, Syrah, Cabernet sauvignon, Carignan, Pinot noir, Gamay

    -       Cépages blancs : Ugni blanc, Chardonnay, Sauvignon blanc, Gewurt, Riesling

     Ces 12 cépages représentent plus de 70 % de l'encépagement français !

    Nous essayons au travers des abonnements vins My VitiBox de vous faire découvrir un maximum de vins issus de différents cépages avec des saveurs variées.

6 article(s)