Les 3 règles d’or pour bien choisir le vin pour son mariage.

Couple wine tasting in off-licence, woman smelling glass of red wine, man drinking

  • Choisissez un vin de caractère.

Attention au vin trop consensuel qui plait à toute la famille lorsqu’on l’essaye autour de la table lors d’un apéro familial quelques mois avant le mariage ! En effet, les vins dégustés ce jour-là vont être rangés dans 3 catégories : les vins adulés par les uns et dénigrés par les autres, les vins rejetés par tous et les vins et ceux qui contentent à peu près tout le monde. Choisissez biens sûr les vins de la première catégorie ! S’ils ne font pas l’unanimité, c’est surement que ceux-ci ont un caractère bien trempé. Or, pur que vous comme vos convives se souviennent au mieux de ce moment, il ne faut négliger aucune façon de marquer. Et si bien sûr de nombreuses autres dimensions compteront plus, le vin est un levier de plus sur lequel il ne faut pas négliger de jouer ! Et ce qui est vraiment important, c’est que ces vins vous plaisent à vous et à votre futur(e).

  • Evitez le piège du Champagne au dessert.

Une belle fête s’arrose avec de belles bulles, loin de nous l’idée de remettre cette tradition en question ! Mais choisissez bien votre moment. Si les vins pétillants, Champagne en tête, sont parfaits pour réveiller les papilles de vos convives grâce à leur vivacité et leurs petites bulles, ils se laissent facilement écraser par le sucre des desserts. De plus, les effervescents sont peu puissants et ne révèlent pas leur arômes lorsqu’ils passent après tout un repas et du vin rouge. Il faut donc viser quelque chose de plus puissant : un moelleux ou un liquoreux. Mais là, entre les muscats, les Sauternes, les moelleux de Loire… On ne sait à quel saint se vouer ! "Les moelleux des Côtes de Gascogne, plus consensuels gustativement, sont souvent très appréciés des jeunes mariés qui ont la dent sucré, nous rapporte le gérant de la boutique de mariage en ligne Instant Précieux." Et effectivement, à moins d’être passionné par un liquoreux, on recommande les vins sucrés du sud-ouest.

  • Laissez le choix.

L’idée n’est bien sûr pas de proposer une carte des vins digne d’un restaurant étoilé ! Mais simplement de mettre du rouge dès une éventuelle entrée au vin blanc et de laisser du blanc pendant le plat si vous passez au vin rouge. En effet, on estime qu’une personne sur 10 ne boit qu’une couleur  de vin : donc ne privez personne ! Si vous servez du rouge en parallèle du blanc de l’entrée, l’idéal est de choisir quelques bouteilles d’un vin aux tanins pas trop marqués qui fatigueraient trop le palais dès le début (nos explications dans Le Figaro vin ici) Choisissez en priorité les cépages pinot noir et gamay, qu’ils viennent de Loire, d’Alsace, de Bourgogne ou du Beaujolais !

Et pour encore mille conseils pour découvrir l'oenologie et devenir un as du vin, pensez à la wine box My Vitibox ! Vous y trouverez aussi de nombreux astuces pour offrir du vin ou faire le meilleur cadeau vin. Découvrez aussi notre gamme de formation oenologie dans 18 grandes villes de France et à Bruxelles, notamment cours oenologie Lille, cours oenologie Paris, cours oenologie Rennes, cours oenologie Strasbourg.

Laisser un commentaire