Archives mensuelles : avril 2016

  • Servir le vin : le tiers c'est gagnant !

    Servir le vin est tout un art … Alors pour mieux le comprendre et le maîtriser, allons-y progressivement ! Petit point aujourd’hui sur la quantité de vin à verser dans le verre pour apprécier à fond tous les arômes.

    Cette étape, pourtant très pratico-pratique, a toute son importance. Evidemment, verser la parfaite quantité de vin dans le verre ne va pas changer une piquette en grand cru classé (et inversement). Mais la dose dans le verre va permettre de révéler pleinement l’identité de votre vin en accentuant ses caractéristiques, que ce soit en bien ou en mal. Un peu comme votre morceau de musique préféré (ou les cassettes de karaoké de votre tante du coup !) que vous écouteriez soit avec une super casque HD dernier cri, soit avec des écouteurs made in China qui grésillent. Vous voyez?

    Pour ne retenir qu’une règle générale qui marche à tous les coups : pour servir le vin, visez environ un tiers du volume du verre, soit au niveau de l’épaule du verre, c’est-à-dire la partie la plus large où le verre fait un angle (une épaule quoi !). Eh oui, “le tiers, c’est gagnant !”. Mais pourquoi ? Pourquoi un tiers ? Pourquoi pas plus et pourquoi pas moins ?

    Voici trois bonnes raisons :

    1 – Votre vin a des choses à dire, laissez-le s’exprimer ! En effet, au contact de l’air, le vin évolue. C’est d’ailleurs pour ça qu’il est souvent conseillé de “remuer” le vin dans son verre avec délicatesse pour l’aider à révéler tous ses arômes. Servir le vin à un tiers du volume du verre correspond à la dose parfaite pour pouvoir faire tournoyer celui-ci à loisir sans risque de s’en mettre partout. C’est la nappe de Maman qui vous remerciera !

    2 – Mais cela offre tout de même une quantité suffisante pour admirer la robe du vin. Moins de vin rendrait cette partie plus compliquée. Voire impossible ou trompeuse…

    3 – Enfin, cela laisse de l’espace entre le vin et votre nez lorsque vous plongez ce dernier dans le verre, et les arômes peuvent s’exhaler en montant vers votre nez et se révéler pleinement. Car ces particules volatiles aussi ont besoin de s’aérer pour bien s’exprimer !

    Et voilà! Fastoche, non ? Servir le vin ne se limite évidemment pas à la quantité de vin à verser dans le verre mais c’est déjà un bon début. Maintenant plus d’excuse, on vous fait confiance pour honorer de cette manière la bouteille que vous aurez entre les mains !

    Cours oenologie Paris, cours oenologie Lyon, cours oenologie Bordeaux ou cours oenologie Toulouse: pour découvrir toutes les grandes règles pour servir le vin et devenir un as de la dégustation, suivez une formation oenologie dans une grande ville de France !

    Et si vous préférez vous exercer chez vous avec vos amis ou en famille, abonnez-vous à notre wine box pour recevoir chaque mois de beaux vins accompagnés de pleins d’astuces, de recettes et de conseils de sommeliers ! Cela marche aussi pour offrir du vin ou pour faire un superbe cadeau vin ;-)

  • Chablis et foie gras : ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants !

    “Un chablis avec un foie gras ? Vraiment ?” Oui et non … En réalité il faut être plus précis que cela, ce serait trop facile sinon !

    Rapide remise dans le contexte pour bien comprendre … Situé en Bourgogne près d’Auxerre, le vignoble de Chablis s’étale sur plus de 5000 hectares et produit des vins exclusivement blancs réputés pour leur raffinement et leur grande minéralité.

    Minéralité, quésaco ? Ce terme très en vogue depuis une vingtaine d’année fait référence au nez à l’odeur qui se dégage lorsqu’on frotte des pierres l’une contre l’autre, mais également en bouche au goût que l’on obtient en léchant un galet. Essayez, c’est simple et amusant ! La minéralité d’un vin provient du sol sur lequel la vigne pousse, mais attention, certains cépages révèlent très bien la minéralité du terroir tandis que d’autres la masquent…

    A Chablis tout va bien puisque le chardonnay, qui est le cépage exclusif de l’appellation, révèle merveilleusement bien la minéralité du terroir. Et l’enjeu est de taille : autrefois, cette région était une mer intérieure ! Le sous-sol de Chablis est donc composé aujourd’hui en partie d’huîtres fossilisés.

    Notez que quatre niveaux d’appellations se côtoient : Petit Chablis, Chablis, Chablis Premier Cru et Chablis Grand Cru, en fonction de l’endroit où sont plantées les vignes, du mode de culture de la vigne et des techniques de vinification. Les appellations Chablis Premier Cru et Chablis Grand Cru produisant en général des cuvées de bien meilleure qualité…

    Bon, et le foie gras dans tout ça ?

    On y vient justement ! Le foie gras, c’est sacré. Ne peut pas se marier avec du foie gras qui veut …

    Nous savons que vous appréciez le foie gras notamment pour sa texture onctueuse et fondante. Loin des sentiers battus, My Vitibox vous suggère un accord de contraste. Il s’agit de compenser la dimension potentiellement lourde du foie gras par un vin acide qui va rafraîchir la bouche. Attention cependant aux vins trop vifs qui “écraseront” en bouche les saveurs délicates du foie gras, ce que les Petits Chablis et Chablis, plutôt acides, auront tendance à faire. Or si les Chablis Premier Cru et Chablis Grand Cru jouissent d’une distinction,  c’est justement parce que leurs vignes sont plantées sur des coteaux qui leur offrent une meilleure exposition au soleil. Leurs raisins murissent donc plus, donnant des vins plus puissants et à l’acidité moins marquée en bouche.

    N’y a-t-il qu’à Chablis qu’on trouve des vins vifs qui compenseront le gras du foie gras ? Absolument pas ! Loin de nous cette idée. En revanche, pour que l’accord soit vraiment réussi et intéressant, il faut un vin qui, par ses arômes, amplifie les saveurs du foie gras. Et c’est là que la superbe minéralité des vins de Chablis se révèle précieuse ! En effet, elle évoque la fleur de sel dont on accompagne souvent le foie gras, mais avec beaucoup plus de mesure et de raffinement. Les Chablis Premier Cru et Chablis Grand Cru apporteront ainsi une complexité aromatique très intéressante pour accompagner un foie gras, en compensant l’amertume de ce merveilleux met.

    Et pour terminer, deux petites astuces de notre sommelier Alain: sortez votre foie gras du réfrigérateur 1h avant de le déguster et servez votre vin entre 12 et 14°C. Direction le paradis !

    Cours oenologie Paris, cours oenologie Lyon, cours oenologie Bordeaux ou cours oenologie Toulouse: pour découvrir les grands principes des accords mets et vins et connaître toutes les options qui s’offrent à vous pour accorder vin et foie gras, suivez une formation oenologie VOG 1 dans une grande ville de France !

    Et si vous aimez cuisiner de bons petits plats, abonnez-vous à notre wine box pour recevoir chaque mois de beaux vins accompagnés des recettes de Chefs qui les sublimeront ! Vous deviendrez un as du cadeau vin et saurez par vous-même comment (bien) offrir du vin. Plutôt sympa, non ? ;-)

2 article(s)